Puma Energy: hausse de 3% des volumes

mardi, 23.05.2017

Le bénéfice est en baisse.

Puma Energy, filiale de distribution de carburants du groupe  Trafigura, annonce des ventes en hausse de 3% en volume, à 5,4 millions de m3, sur le premier trimestre 2017 (5,2 millions en 2016). 

A 407 millions de dollars, le bénéfice brut est en baisse sensible par rapport au premier trimestre 2016 (428 millions), de même que l’EBITDA à 185 millions (209 millions en 206). 

Les dépenses de capital ont décru à 75 millions de dollars (186 millions en 2016) et le flux net de trésorerie disponible a diminué à 18 millions (203 millions en 2016). 

Quarante stations-service ouvertes en trois mois

La hausse des volumes est imputable à de bonnes ventes dans le secteur de l’aviation alors que l’ensemble a souffert du ralentissement de plusieurs économies, notamment en Afrique.  La société a ouvert 40 nouvelles stations d’essence au premier trimestre, en Afrique du Sud, au Ghana, au Guatemala et en Australie.

D’après le communiqué, la baisse du flux net de trésorerie serait à attribuer à de nouvelles activités au Myanmar (L’Agefi du 9 mai), en Afrique du Sud et à l’acquisition d’un terminal à Belfast en Irlande acheté à BP. Sur le trimestre, la capacité de stockage a augmenté à 8 millions de m3, notamment grâce à l’achèvement d’un terminal à Dinh Vu au Vietnam et à l’intégration du terminal de Belfast. 

Toujours pas de cotation en vue pour le moment

Puma Energy, propriété à 48% du groupe Trafigura et à 30% de la société d’Etat angolaise Sonangol, est implanté dans 47 pays dont 19 pays d’Afrique où la société est entrée avec la reprise des stations-service de BP en 2010. Originaire d’Amérique Latine, Puma Energy a été achetée par Trafigura en 2000. En 2011, Trafigura cédait 20% du capital à Sonangol dans une première, une part qui a augmenté par la suite. Le reste du capital est aux mains d’investisseurs privés africains. Il a beaucoup été question dans la presse d’une cotation de Puma mais Trafigura a confirmé à plusieurs reprises n’avoir aucun aucun projet précis dans ce sens.

La société emploie près de 8000 collaborateurs. Elle possède, au niveau mondial, 2559 stations-service et 101 terminaux de charge. Elle dessert 63 aéroports et 20.000 clients de gros. Son chiffre d’affaire 2016 se montait à 12,7 milliards de dollars. (NJN)






 

AGEFI



 
...