La rentabilité améliorée malgré le volume réduit

mardi, 04.04.2017

Margarita Louis Dreyfus, présidente de Louis Dreyfus Holding

Louis Dreyfus. Le groupe Louis Dreyfus (LDC) annonce un chiffre d’affaires en baisse de 10% à  49,8 milliards de dollars (55,7 milliards en 2015). Le résultat opérationnel est également en déclin à 1,17 milliards (1,36 milliards en 2015). Le bénéfice avant impôts se monte à 365 millions (416 millions en 2015). Le profit net, par contre, est en augmentation à 305 millions (211 millions en 2015) et les volumes transportés sont restés stables à 81 millions de tonnes. La valeur totale des actifs est de 19,8 milliards (18,6 milliards en 2015). Les dépenses en capital s’élèvent à 354 millions (420 millions en 2015). L’utilisation du fonds de roulement est en hausse à 8,5 milliards (7,9 milliards en 2015). Les liquidités couvrent 154% de la dette à court terme au 31 décembre 2016 et le ratio d’endettement net consolidé est de 0,57. La rentabilité des capitaux investis est de 6,3% contre 4,1% en 2015.

Le faible prix des grains et des oléagineux a impacté négativement le montant des ventes. Le segment Merchandizing a vu ses volumes augmenter, en particulier grâce à une forte contribution des métaux. LDC affirme avoir renforcé son financement, en augmentant le montant de ses facilités de crédit renouvelables à moyen terme de 10% et étendant ses sources de fonds. Pour la première fois, le groupe a obtenu un prêt à 3 ans de 12,5 milliards de yen auprès d’investisseurs japonais. Il a également étendu la maturité de ses emprunts à long terme avec l’émission, en février, d’un eurobond à 5 ans pour un montant de 400 millions.n






 

AGEFI



 

...