Ouverture du procès Wildenstein

lundi, 04.01.2016

France. Le marchant d’art risque dix ans de prison pour fraude fiscale et blanchiment aggravé.

Des héritiers qui se déchirent dans des palaces pour des tableaux et des pur-sang: sur cette trame de mauvais feuilleton s’ouvre aujourd’hui le procès d’une évasion fiscale de très haut vol, celui du marchand d’art Guy Wildenstein. M. Wildenstein, qui risque jusqu’à dix années d’emprisonnement...


agefi_2016-01-04_lun_21
 

Testez notre nouvelle App smartphone



...