Simon Mikhailovich de Tocqueville Bullion Reserve sur l'or


6 juin 2013: interview de Simon Mikhailovich de Tocqueville Bullion Reserve, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi) pour Dukascopy TV


La solution très sécurisée

L'Agefi 06.06.2013

Tocqueville Bullion Reserve. Négoce et conservation d'or physique offrent une protection contre les risques de faillite du système.

A plus de 8000 milliards de dollars, la dette des entreprises américaines (secteur financier exclus), atteint un niveau vertigineux. Elle a presque doublé depuis 2000 et plus que triplé depuis 1990. Facile lorsque les taux sont bas et les gains élevés. Le taux moyen appliqué au crédit de faible qualité (CCC) tourne autour de 7% (inférieur à celui de 2007) alors que, historiquement, le taux de défaut des emprunts correspondant oscille entre 57% et 83% sur 5 ans. Le rapport de la dette fédérale au PIB, en hausse continuelle depuis 2008,  dépasse 100%. Il était inférieur à 60% il y a 10 ans. Et a triplé depuis 1975 alors que le service de cette même dette - en relation au PIB - reste identique (1,5%).

Venu à Genève pour prendre part à la conférence du Swiss Mining Institute, Simon Mikhailovich, co-fondateur d'Eidesis Capital et de Tocqueville Bullion Reserve, est pessimiste.

Les banques "too big to fail" sont plus grandes qu'elles ne l'étaient en 2008 ce qui ne peut signifier que le risque s'amenuise. Imprimer des devises sans limite n'est pas une solution à long terme et une telle accumulation de dette ne peut être positive. L'évaluation erronée des actifs mène forcément  à une mauvaise allocation du capital. L'association entre interdépendance des systèmes, faiblesses de l'ingénierie financière et dette galopante ne peut mener qu'à une seule conclusion: le risque systémique est plus important que jamais.

Quand la demande ne stimule pas l'offre, ce sont les attentes qui s'y substituent. Tout regain de confiance fait chuter le prix des valeurs-refuge. Le consensus actuel – les banques centrales tiennent la situation bien en main, le risque systémique européen est maitrisé, la Fed va sortir de l'assouplissement monétaire, l'inflation restera basse, le prix de l'or va s'effondrer -  pourrait n'être que fausse vérité. L'expropriation des comptes chypriotes – nouvel instrument politique – est un signe des temps qu'il ne faut pas sous-estimer.  Tout comme l'est la demande d'or physique.

Le moteur de la formidable phase haussière de l'or dans les dix dernières années est l'or-papier. Pour s'en faire une idée, il suffit de regarder quelques chiffres. Le volume échangé de futurs et d'or-papier est sans commune mesure avec celui de l'or physique.

En 2011, le volume quotidien sur le London Bullion Market Association (LBMA) était de 241 milliards de dollars. A noter, les Bullion Accounts du LBMA sont des comptes métaux.  Le client achète une quantité de métal précieux créditée à son compte. Sans qu’une quelconque quantité physique ne lui soit acquise ou réservée (L'Agefi du 23 avril 2012). Le record de volume journalier sur le Chicago Mercantile Exchange (CME), marché des futurs et des options, en 2012 était de 84 milliards de dollars. De 5 milliards de dollars en 2005, les actifs gérés par les ETP sur l'or ont grimpé à plus de 140 milliards en 2012. Alors que le volume d'or physique négocié quotidiennement ne se monte qu'à 2 milliards et que la demande annuelle globale d'or physique (pièces et lingots) n'est que de 67 milliards (3 milliards aux Etats-Unis).

Si l'or-papier a été le moteur de la hausse, il a aussi été celui de sa chute brutale des dernières semaines. Or le prix de l'or-papier - dérivés et ETP - peut diverger de celui de son sous-jacent. Car il est sujet à l'ingérence des autorités financières - marges, interdiction de vente à découvert, limites de trading – et sa complexité limite les possibilités de sortie, exacerbant les pertes potentielles en cas de perturbations dans le contexte macroéconomique ou sur les marchés.

Seuls les actifs tangibles assurent une protection réelle des investisseurs. Et l'or physique, unique devise indépendante des dictats souverains, reste l'actif-refuge idéal au sein d'un système financier extraordinairement vulnérable, estime Simon Mikhailovich. Ce qu'il doit à trois caractéristiques: sa reconnaissance globale, sa liquidité et son autonomie vis-à-vis des institutions financières.

Mais il existe plusieurs manières d’acquérir et de conserver les métaux précieux. Le dépôt classique (dit ségrégé) assure à l'investisseur la pleine propriété d’une portion physique de métal précieux (lingot ou pièce). De manière univoque et quel qu’en soit le détenteur physique. Le dépôt collectif alloue au client une quote-part de l’inventaire physique conservé par une banque. Les lingots  acquis ne sont pas physiquement enregistrés au nom du client de manière univoque mais sont conservés dans un pool. Ce qui signifie que l'investisseur peut ne pas être protégé en cas de faillite, car il n’a aucune garantie que la banque ait bien couvert la totalité du stock de métal physique (ou que ce stock soit récupérable). Enfin, le compte métal est un crédit porté par une banque au compte du client. Une simple créance bancaire sans qu’une quelconque quantité physique ne lui soit acquise ou réservée.

Conscient des lacunes du marché, Simon Mikhailovich, co-fondateur d'Eidesis Capital, s'est associé avec Tocqueville Asset Management, une société de gestion spécialisée dans l'investissement en métaux précieux dont 3 des 11 milliards de dollars sous gestion sont investies dans des stratégies sur l'or, pour créer Tocqueville Bullion Reserve.

Tocqueville Bullion Reserve (TBR) offre à ses clients des dépôts conservés dans des entrepôts hors du système bancaire, situés en Asie du Sud-est, aux Etats-Unis ou en Suisse. Le système court-circuite les multiples intermédiaires impliqués dans la gestion des ETP (banques, trusts, courtiers, bourses etc.). Les transactions se font directement auprès de TBR qui gère les entrepôts et délivre les récépissés aux clients. Plus de dépendance envers les institutions financières, plus de divergence de prix ou de liquidité mais une flexibilité totale (24 heures de préavis) qui permet de choisir les lieux de stockage en fonction de la stabilité de leur juridiction ou de la volonté de diversification. Liquidité, accès libre, assurances appropriées, audits continuels des stocks, une méthode simple et sure d'assurer une pleine possession des actifs en métaux précieux. En bref, les caractéristiques d'un instrument financier associées aux pratiques d'un bien commercial.

CV

Simon Mikhailovich

Simon Mikhailovich est co-fondateur de Tocqueville Bullion Reserve. Il est également à l'origine de Eidesis Capital, une firme de gestion d'actifs en situations spéciales, formée en 1998. Entre 1985 et 1998, il était un gestionnaire de fonds chez Falcon Asset et responsable de la supervision des placements privés et des investissements alternatifs. Il est titulaire d'un M.S. en Business Finance de l'Université de Baltimore et d'un B.S. de l'Université Johns Hopkins.

Company Key facts

Tocqueville Bullion Reserve

Tocqueville Bullion Reserve  est un véhicule institutionnel, créé en 2011 par Tocqueville Asset Management et par Eidesis Capital. Il est conçu pour négocier et conserver l'or physique en dehors de l'infrastructure financière dans des entrepôts situés en Asie de l'Est, en Suisse et aux États-Unis. Tocqueville Asset Management est un investisseur spécialisé dans les actifs sous-évalués avec 11 milliards de dollars d'actifs sous gestion à fin 2012, dont 3 milliards investis dans des stratégies liés à l'or. Eidesis Capital est un gestionnaire d'actifs spécialisé qui, depuis sa création en 1998, a levé et investi plus de 2,5 milliards de dollars de capitaux dans des fonds d'opportunité.

US Federal Debt

US Non Financial corporate Debt


Article LONG, ENTREPRISES

La Suisse peut-elle mieux valoriser ses start-up?

vendredi, 19. janvier 2018

La French Tech était omniprésente au CES de Las Vegas, la Suisse très peu visible. La France, un exemple à suivre? Contribuez à notre opération «Start-up nation» sur agefi.com.

La Suisse peut se targuer d’avoir des start-up plus que prometteuses avec un potentiel bien au-delà des frontières. Mais la concurrence internationale est loin d’être une simple formalité. Sans compter que des nations comme les Etats-Unis, la Chine ou encore la France n’hésitent pas à mettre...

Article LONG, ENTREPRISES

La passerelle «French Tech Suisse» se déploie

vendredi, 19. janvier 2018

Start-up. Le hub fondé en septembre a pour mission de connecter les entrepreneurs français et l’écosystème helvétique. Il a le potentiel pour devenir le plus grand réseau du label.

Les hubs French Tech sont présents sur tous les continents. New York, Moscou, Tokyo, Cape Town, São Paulo, Barcelone,...En tout, 22 villes accueillent un centre français de promotion de l’innovation technologique. Depuis septembre 2017, un petit dernier a rejoint ce réseau: la French Tech Suisse....

Article LONG, ENTREPRISES

Pourquoi le luxe a mieux performé que l’horlogerie ces dix dernières années?

vendredi, 19. janvier 2018

Les courbes parlent d’elles-mêmes. Jean-Christophe Babin, CEO de Bulgari, et Guillaume de Seynes, du groupe Hermès, livrent leurs interprétations.

Le marché mondial des biens de luxe personnels a progressé de 57% ces dix dernières années, à 262 milliards d’euros, selon le cabinet de conseil Bain & Company. Dans le même temps, les exportations horlogères suisses - seules publications officielles pour la branche - n’ont progressé «que» de...

Article LONG, ENTREPRISES

Piaget mise sur les millennials et le commerce en ligne

vendredi, 19. janvier 2018

Horlogerie. Piaget est sorti de la crise et veut axer son «renouveau» notamment sur la génération des millennials. La marque horlogère genevoise ne prévoit pas de nouvelle boutique en 2018 et présente une montre concept épaisse de 2 mm à l’occasion du SIHH.«Le téléphone portable a désinhibé les...

Article LONG, ENTREPRISES

Greubel Forsey enregistre une progression des ventes en 2017

vendredi, 19. janvier 2018

L’horloger Greubel Forsey a connu un bon exercice 2017. «Nous avons enregistré une croissance située entre 5 à 10% de notre chiffre d’affaires», a déclaré à AWP le directeur général Fabrice Deschanel, en marge du SIHH qui se déroule à Genève jusqu’à vendredi. L’embellie devrait perdurer en 2018.La...

Article LONG, ENTREPRISES

H. Moser veut ouvrir une boutique à Pékin

vendredi, 19. janvier 2018

La marque horlogère H. Moser & Cie, détenue par la holding romande MELB, a vu ses ventes bondir en 2017 et compte ouvrir sa première boutique à Pékin en 2018.«Nous avons enregistré une croissance de 27% des ventes en 2017 et les volumes ont augmenté davantage», a indiqué à AWP le CEO Edouard...

Article LONG, ENTREPRISES

Vacheron Constantin fait preuve d’audace dans le visuel de sa collection

vendredi, 19. janvier 2018

Haute Horlogerie. Nommé CEO en avril, Louis Ferla allie tradition et innovation. Multiplication des complications et production stable.

Même si il est peu tôt pour faire le bilan, selon Louis Ferla, CEO, l’année 2017 s’est bien passée pour Vacheron Constantin. Depuis sa nomination en avril, le successeur de l’emblématique Juan Carlos Torres (12 ans à la tête de la marque et qui demeure président non-exécutif), insiste sur sa...

Article LONG, ENTREPRISES

«Le SIHH doit vraiment devenir un salon pour le client final»

vendredi, 19. janvier 2018

Haute Horlogerie. Le CEO d’Audemars Piguet accueille aujourd’hui 200 clients VIP au SIHH ouvert au public contre 80 en 2017 et 20 en 2016.

Pour François-Henry Bennhamias, CEO d’Audemars Piguet, le SIHH n’est plus un salon professionnel. «Il doit devenir un vrai salon pour le client final. Comme à la Fashion Week ou à Art Basel, le salon de la haute horlogerie doit aller à la rencontre des acheteurs, leur offrir du rêve et...

Article LONG, ENTREPRISES

Baume & Mercier pose un pied au Qatar

vendredi, 19. janvier 2018

La maison horlogère genevoise va y ouvrir une boutique en partenariat.

Baume & Mercier a obtenu en 2017 des «résultats encourageants» en se renforçant sur le segment cadeaux et les montres sports. La maison horlogère genevoise va ouvrir en février une boutique en partenariat au Qatar, alors qu’elle lancera son propre calibre à l’automne.Des marchés comme la Chine...

Artcile COURT, ENTREPRISES

La gestion privée s’engage dans une dynamique bénéficiaire positive

vendredi, 19. janvier 2018

Banque. Le bond de 25% du bénéfice net 2017 de l’UBP est aussi le reflet d’une industrie bancaire suisse en bonne santé selon le CEO.

Le bond de 25% du bénéfice net (à 220,4 millions de francs) communiqué jeudi par l’Union Bancaire Privée (UBP), au titre de l’exercice 2017, illustre la dynamique positive dont bénéficient les banques de gestion privée en Suisse. Après avoir dû redoubler d’efforts sur l’adaptation au cadre...

Article LONG, ENTREPRISES

Les liens sont accentués avec les PME

vendredi, 19. janvier 2018

Assureurs. La cybersécurité va bien-au-delà de la simple couverture d’assurance. Les entreprises doivent être davantage sensibilisées.

Le monde est de plus en plus interconnecté. Non seulement avec toutes les opportunités que cela comporte mais aussi les risques (cyberattaques, vols et abus de données ainsi que défaillances des systèmes) qui ne s’arrêtent pas aux frontières. Les coûts annuels moyens des cyber-dommages sont estimés...

Article LONG, ENTREPRISES

La place financière veut un allègement régulatoire

vendredi, 19. janvier 2018

Les banques privées et de gestion suisses espèrent une réglementation différenciée afin de préserver leur compétitivité.

Des conditions-cadres compétitives devant leur permettre de rivaliser à l’international, les banques privées et de gestion suisses espèrent la mise en oeuvre d’une réglementation différenciée selon les modèles d’affaires et les risques réels qu’elles représentent.Dix ans après la crise financière...

Article LONG, ENTREPRISES

L’intérêt grandissant pour le bois local, un marché salvateur pour les scieries suisses?

vendredi, 19. janvier 2018

Les sociétés suisses ont pâti de la politique du franc fort et du coût élevé de la main-d’oeuvre. À Neuchâtel, l’entreprise familiale Burgat SA résiste et se tourne vers le marché local.

Depuis quelques années, la cote du bois monte en flèche. De quoi redonner de l’espoir aux scieries suisses, qui ont particulièrement souffert durant les dernières décennies. Si elles étaient 1200 en 1970, il n’en reste aujourd’hui plus que 200 (dont une quarantaine en Suisse romande). Dans un...

Article LONG, ENTREPRISES

Il ne faut pas revenir sur ce qui a été accepté par le peuple avec la RIE II

vendredi, 19. janvier 2018

Dividendes. L’entrepreneur vaudois et membre du comité directeur de l’Usam André Berdoz s’oppose fortement au relèvement de l’impôt prévu.

Le relèvement de l’impôt minimum sur le dividende de 60% à 70% est l’élément négatif du Projet fiscal 17 (PF 17) qui touche le plus fortement les PME à l’échelle nationale. Cette dernière précision est essentielle. Les entrepreneurs actionnaires à plus de 10% du capital de leur société de tous les...

Article LONG, ENTREPRISES

Python Sécurité monte en grade grâce à des chiffres en hausse

vendredi, 19. janvier 2018

Surveillance. L’entreprise genevoise annonce un chiffre d’affaires de 6,5 millions et veut se développer davantage.

Alors que les chiffres de la criminalité baissent, le nombre de sociétés de sécurité privées explose: en cinq ans, près de 700 entreprises ont été créées en Suisse. Dans un marché estimé à plus de deux milliards, l’investissement en vaut la chandelle.Une équipe de 140 collaborateursFondée en 2002,...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Geberit s’élève en dessus des prévisions

vendredi, 19. janvier 2018

Sanitaire. Geberit a vu son chiffre d’affaires progresser de 3,5% en 2017 à 2,91 milliards de francs, un montant supérieur aux prévisions du marché. La croissance a fortement accéléré au quatrième trimestre, a annoncé jeudi l’équipementier de salles de bains.En monnaies locales et en termes...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Nestlé: déménagement de son centre de recherche

vendredi, 19. janvier 2018

Nestlé va déplacer de Broc (FR) à York (GB) son centre de recherche sur le chocolat dès le 1er mai. Le groupe cherche des solutions pour les 25 employés d’une dizaine de nationalités qui y travaillent actuellement. L’usine n’est en revanche pas menacée. La porte-parole de Nestlé Nina Kruchten a...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Nestlé: trois nouveaux administrateurs

vendredi, 19. janvier 2018

La direction de Nestlé a annoncé jeudi soir qu’elle soumettrait à l’approbation de ses actionnaires lors de la prochaine assemblée générale le 12 avril la nomination de trois nouveaux membres au conseil d’administration. Les candidats proposés sont Pablo Isla, directeur général (CEO) d’Inditex...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Meyer Burger: le CA augmente en 2017

vendredi, 19. janvier 2018

Meyer Burger prévoit de «légèrement» réduire sa perte nette en 2017, après avoir subi un résultat négatif de 97,1 millions de francs en 2016. Le chiffre d’affaires du spécialiste des systèmes et des installations pour l’industrie photovoltaïque a progressé. Le groupe, basé à Thoune (BE), prévoit...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Galenica: chiffre d’affaires en hausse de 7%

vendredi, 19. janvier 2018

Galenica a engrangé l’an dernier un chiffre d’affaires de 3,21 milliards de francs, en hausse de près de 7% sur un an. Le distributeur pharmaceutique revendique dans un premier aperçu de sa performance annuelle jeudi une progression supérieure au marché du médicament. En raison de la scission avec...

Artcile COURT, ENTREPRISES

Sandoz: partenariat avec l’indien Biocon

vendredi, 19. janvier 2018

Sandoz, filiale de Novartis, a conclu avec le laboratoire indien Biocon un partenariat en vue du développement, de la production et de la commercialisation de médicaments biosimilaires dans les domaines immunologique et oncologique. Le contrat prévoit une répartition non détaillée des coûts et des...

Article LONG, ENTREPRISES

Emirates sauve la production du super jumbo A380

vendredi, 19. janvier 2018

AIRBUS. La compagnie du Golfe a commandé 36 appareils, pour un montant catalogue de 16 milliards de dollars

Emirates a commandé 36 A380 pour un montant catalogue de 16 milliards de dollars et offert une bouffée d’oxygène pour le géant d’Airbus qui peut ainsi pérenniser son programme phare et espérer débloquer le compteur auprès d’autres compagnies.La compagnie du Golfe l’a annoncé la première via son...

Article LONG, ENTREPRISES

Toshiba s’évite une humiliante radiation de la Bourse de Tokyo

vendredi, 19. janvier 2018

Industrie. Pour assainir ses finances, le groupe a cédé ses actifs liés à Westinghouse.

Le conglomérat industriel japonais Toshiba, dans la débâcle du fait des déboires de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse, a fait un nouveau pas vers un assainissement de ses finances, évitant ainsi l’humiliation d’une radiation de la Bourse de Tokyo.Il a annoncé hier  avoir désormais...

Article LONG, ENTREPRISES

Morgan Stanley frappé par la réforme fiscale

vendredi, 19. janvier 2018

Banque L’établissement américain enregistre une chute de 66% de son bénéfice net au quatrième trimestre.

La banque d’affaires américaine Morgan Stanley a annoncé hier un plongeon de 66% de son bénéfice net au quatrième trimestre, en raison de la réforme fiscale adoptée récemment aux Etats-Unis, mais les petits épargnants lui ont permis de limiter la casse.Le bénéfice net du quatrième trimestre est...

ETP versus Gold