Sherene Ban de JP Morgan AM sur le marché asiatique

04 juin 2014: interview de Sherene Ban, J.P. Morgan Asset Management, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi) pour Dukascopy TV


L'étonnante performance de l'Asie du Sud et du Sud-est

L'Agefi 04.06.2014

JP Morgan Asset Management. La grande rotation du nord au sud est en cours. Inde et Indonésie en tête.

 

Les perdants d'hier sont les gagnants d'aujourd'hui. A la chute spectaculaire des valeurs sud-asiatiques l'année dernière succède une remontée tout aussi singulière. A près de 25.000, le Sensex, indice de la Bourse de Bombay composé des 30 principaux titres, atteint un record historique. En hausse de 21% sur un an et de plus de 27% depuis son point bas d'août 2013. Le marché actions indien est le plus performant depuis le début de l'année. Nous avons interrogé Sherene Ban, responsable de l’équipe des spécialistes actions pour la région Asie-Pacifique sur le sens de ce retournement.

La performance des marchés du Sud-est asiatique s'est retournée. Pouvez-vous nous donner quelques exemples?

En dollars, la performance du marché indonésien en 2013 était de -26,1, celle du marché thaï de -23,5 et celle du marché indien de -8,9. A fin mai, ces performances sont respectivement de +25,7, +6,7 et +20,3. La tendance est identique pour les Philippines ou Singapour, même si les écarts ne sont pas aussi spectaculaires.  A contrario, le Japon dont la performance positive atteignait 26,2 l'an dernier, affiche une performance négative de 6,9. On observe un déplacement complet des performances entre Asie du Nord et Asie du Sud.

Le marché chinois reste en zone négative en raison des menaces persistantes sur le crédit. Où va-t-il?

Nous ne sommes pas aussi pessimistes que d'autres sur les tendances chinoises. Le marché s'est maintenant accoutumé à des taux de croissances de l'économie de l'ordre de 7 à 7,5%. Le danger afférent à la crise du crédit – et plus particulièrement celle du shadow banking – nous parait surévalué. S'il est exact que la part du shadow credit dans le PIB a beaucoup cru depuis 2008, elle n'en reste pas moins relativement faible par rapport à l'ensemble de la dette. En outre, le gouvernement a parfaitement conscience du problème et s'est attelé à le résoudre. L'ensemble du système est amené à se désendetter dans les prochaines années.

Il n'en reste pas moins qu'une grande partie des trusts arrive bientôt à échéance.

Effectivement, une grande partie des trusts chinois arrive à maturité au 3e trimestre 2014 et au premier trimestre 2015. La fin de l'année risque d'être difficile mais il faut rappeler que le montant des trusts à échéance au troisième trimestre est de l'ordre de 130 milliards de renminbi alors que les prêts bancaires traditionnels se montent à plus de 1000 milliards.

Quelle est l'origine du retournement du marché indien?

Il est d'abord politique. Nul ne s'attendait à l'éclatante victoire du parti Bharatiya Janata (BJP). Aucun parti ne s'est retrouvé majoritaire depuis 1984 et le BJP a gagné 282 des 540 sièges du parlement. Avec ses alliés, il en contrôle 334. Cette franche majorité lui laisse les mains libres pour mettre en place les réformes nécessaires et il porte les plus grands espoirs. Le mandat du premier ministre Narendra Modi est clair: création d'emplois, reprise de la croissance, réforme du cadre législatif du travail, investissement dans les infrastructures, discipline budgétaire, productivité agricole, amélioration de la génération d'électricité, tourisme. Sa campagne était entièrement centrée sur la relance de l'économie et il a maintenant les mains libres. Après l'Abenomics, nous allons être témoins du Modinomics.

Quels facteurs négatifs peuvent entraver la relance?

Ils restent nombreux. L'inflation reste un défi et une politique monétaire rigoureuse fera souffler des vents contraires. La discipline budgétaire ralentira la croissance dans un premier temps et les banques d'état doivent être recapitalisées. Malgré la victoire du BJP, les oppositions parlementaires peuvent paralyser certaines réformes importantes et l'hyperactivité du système judiciaire reste difficile à maitriser. Par ailleurs, les nouvelles lois sur la propriété agricole risquent d'être un frein à l'investissement. Par ailleurs, l'impasse dans laquelle se trouve la production d'électricité sera difficile à résoudre. Enfin, El Niño fait peser une menace sérieuse sur la saison de la mousson et sur la production agricole.

L'espoir politique est-il aussi à l'origine de la confiance montante dans le marché indonésien?

Sans aucun doute. La campagne démarre avec deux candidats aux présidentielles: le favori Joko Widodo, gouverneur de Djakarta et l'ancien général Prabowo Subianto. Le premier est une figure neuve et porteuse d'espoir de la politique indonésienne. Son parcours comme gouverneur de Djakarta contribue beaucoup à sa popularité. Bien-être économique et réformes sont les fers de lance de son programme. Il aura fort à faire avec une roupie faible (la devise la moins performante en Asie l'année dernière) et une économie très dépendante des importations de denrées et d'énergie. Sans compter un revenu déclinant des ressources naturelles, une inflation en hausse, des infrastructures insuffisantes et une bureaucratie boursouflée. Joko Widodo est perçu comme un réformateur et sa candidature aux présidentielles a été saluée par une hausse de la bourse de Djakarta.

CV

Sherene Ban

Sherene Ban a rejoint J.P. Morgan Asset Management en 2005. Basée à Londres, elle dirige l’équipe de spécialistes des produits actions pour la région Asie-Pacifique. Elle porte le titre de CFA et est titulaire d’un Bachelor en Sciences de l’UC Berkeley et d’un MSc en Ingénierie financière de l’Université de Princeton.

Company Key facts

J.P. Morgan Asset Management

J.P. Morgan Asset Management fait partie du pôle de gestion d’actifs et de fortune du groupe JPMorgan Chase & Co, l’un des plus grands établissements de services financiers au monde. Ses encours atteignent 1 598 milliards de dollars (au 31 décembre 2013) et la société est présente dans plus de 35 pays et emploie 807 experts.

Rotation des actifs

Shadow banking en Chine


Chine - refinancement


Actions indiennes