Dan Day-Robinson de Global Energy sur la mutation du paysage énergétique

12 septembre 2013: interview de Dan Day-Robinson, Global Energy, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi) pour Dukascopy TV


Rendez-vous à Genève pour le pétrole et le gaz

L'Agefi 13.09.2013

Global Energy. La conférence de décembre réunira de nouveaux acteurs pour traiter des évolutions marquantes du secteur.

Le cours du pétrole s'est repris mardi après une chute associée à l'allègement des tensions sur l'intervention militaire américaine en Syrie. Le Brent pour livraison en octobre atteignait 112,27 dollars (+1%) le baril et le WTI 107,72 dollars. Et l'écart entre le Brent et le WTI se réduit depuis plusieurs jours en raison des spéculations sur le maintien par la Fed du stimulus économique. Dan Day-Robinson, fondateur de Global Energy, la conférence dédiée au pétrole et au gaz, sise à Genève, revient sur les évènements qui marquent l'évolution du paysage de l'énergie.

Quelles sont les évolutions marquantes du secteur de l'énergie?

La grande mutation de l'énergie a lieu aux Etats-Unis avec l'exploitation systématique des schistes gazeux et bitumineux. Les Etats-Unis prévoient de devenir un exportateur plus important que l'Arabie Saoudite dans les années à venir. Ce qui pourrait, selon les estimations de McKinsey, ajouter 380 à 690 milliards de dollars à leur PIB et 1,7 millions d'emplois d'ici 2020. Mais ces évaluations sont controversées et la révolution de l'approvisionnement est l'un des grands sujets qui sera abordé lors de notre prochaine conférence. Plus récemment, le resserrement de l'écart de prix entre le WTI et le Brent fait également partie des facteurs qui changent la donne énergétique. Après une hausse de cet écart en début d'année, il s'est considérablement rétréci. L’agence américaine Energy Information Administration (EIA) attribue cette diminution à plusieurs facteurs: l’expansion de l’oléoduc Seaway, l’importante croissance de la production des raffineries américaines et l’arrivée sur le marché américain de la production de brut léger, d’une qualité similaire à celle du Brent, produit localement.

En quoi le prix de l'énergie est-il déterminant sur l'économie globale?

Nous l'avons vu en 2008. Une hausse trop prononcée du prix du pétrole est susceptible d'éteindre toute croissance économique. Par ailleurs, l’orientation à la hausse du prix du pétrole depuis 2009 est irrésistible. Toutefois, il ne faut pas oublier qu'un certain niveau de prix permet de financer l'exploration et l'exploitation de nouvelles ressources. Qu'il s'agisse de schistes bitumineux, de forage en eau profonde ou d'énergie renouvelable, la rentabilité – et donc la survie – des investissements n'est viable que si un certain niveau de prix est assuré. Au-dessous, la production serait amenée à baisser ce qui mènerait, à terme, à une pénurie génératrice d'une nouvelle crise.

Les achats de pétrole brut de la Chine sont en hausse de 22.5% au mois d'août. Quel impact aurait une reprise de l'économie chinoise?

Ce ne sont plus les membres de l’OCDE qui dictent les besoins en énergie mais les pays émergents. La U.S. Energy Information Administration estime que la Chine est aujourd'hui le second consommateur de pétrole du monde et un rapport de Wood Mackenzie prévoit qu'elle en deviendra le premier au cours des quatre prochaines années. L'Agence Internationale de l'Energie constatait, en décembre 2012, que le marché s'est resserré dès que la demande chinoise a augmenté et que la production saoudienne a décliné. D'après Platts, la demande chinoise avait déjà augmenté de 6,6% en juillet par rapport à l'année précédente. La reprise récente du PMI chinois laisse augurer de nouvelles tensions à la hausse.

Global Energy rassemblera de nouveaux acteurs en décembre prochain

Nous sommes heureux d'accueillir Total cette année sur le thème de la restructuration de la carte énergétique mondiale et d'avoir obtenu le soutien du Geneva Trading and Shipping Association (GTSA) qui présentera une session spéciale au sein de la conférence. Mais nous sommes tout aussi ravis que nos intervenants de 2012 – dont Cargill, Vitol, Gunvor, Mercuria, l'Agence Internationale de l'Energie et le CME -, soient de nouveau parmi nous. Leur retour prouve que la réunion de l'année dernière a répondu aux attentes du secteur. Nous avons accueilli plus de 450 délégués en 2012 et en attendons davantage cette année. 


CV

Dan Day-Robinson

Dan Day-Robinson a lancé Global Energy en 2012, Il est également le fondateur de GT Group, un prestataire de formation dans le domaine du négoce des matières premières, actif à Genève et à l'international depuis 2010. Dan Day-Robinson est membre du conseil éditorial de Trade and Forfaiting Review et de la Royal Geographical Society. Il était auparavant avec les Nations-Unies et conseiller du gouvernement britannique et du gouvernement de Dubaï ainsi que de la Qatar Investment Authority. Il a aussi été président d'un comité du groupe de travail international sur les risques liés aux matières premières de la Banque Mondiale. Sa carrière a débuté chez Cargill où il était trader en grains et il a travaillé par la suite chez Kleinwort Benson et Thomson Reuters.

Company Key facts

Global Energy

Global Energy est une conférence et un salon-exposition conçus par une équipe de spécialistes de matières premières en octobre 2012. La conférence se tient à Genève car la place est au centre du trading de l'énergie et les plus grands négociants de pétrole et de gaz du monde y sont présents. L'année dernière Global Energy a accueilli plus de 450 délégués dont nombre de leaders du trading du pétrole et du gaz. La prochaine conférence se tiendra du 3 au 5 décembre.

WTI Brent