Raymond Pierre Joubaud et Philip Canessa sur le secteur financier à Gibraltar

19 septembre 2013: interview de Raymond Pierre Joubaud et Philip Canessa, Gibraltar Funds & Investments Association, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi), en coproduction avec Voxia et Dukascopy TV


La place financière est en plein essor

mardi 27 août 2013

GIBRALTAR. Membre de l’UE. Elle sait aussi se montrer très réactive.

La place financière de Gibraltar prend son essor depuis 2005. Encore modeste, elle compte sur son appartenance à l'Union européenne et sur la réactivité de son système juridique et de ses autorités pour gagner ses lettres de noblesse. Sans oublier sa fiscalité extrêmement avantageuse. James Lasry, président de l'Association des Fonds et Investissements de Gibraltar (Gibraltar Funds & Investments Association  - GFIA), et Raymond Joubaud, membre-fondateur et ancien président, exposent les avantages de la place et ses espoirs.

Comment se positionne la place financière de Gibraltar?

Comme le Luxembourg et l'Irlande, nous sommes membres de l'Union européenne et, à ce titre, offrons une porte d'entrée sur le marché européen aux pays qui ne sont pas membres. La création du premier fonds à Gibraltar date de 1992 mais c'est vraiment à partir de 2005, avec l'introduction des nouvelles règlementations, que la place de Gibraltar a commencé à prendre son essor.

N'aviez-vous pas des différends avec l'Union européenne sur un certain nombre de questions fiscales?

Depuis fin 2010, nous ne pratiquons plus de traitement fiscal différencié entre les entités dont les actionnaires sont domiciliés à Gibraltar ou en dehors du territoire. Toutes les sociétés sont imposées au même taux. Par ailleurs, la Cour de Justice européenne a accepté qu'étant une juridiction indépendante avec notre propre gouvernement, nous pouvions appliquer nos propres règles fiscales, même si nous sommes représentés par la Grande-Bretagne au sein de la communauté. Quant au différend sur l'imposition des intérêts reçus, il a été réglé il y a quelques semaines. A ce jour, notre place est jugée conforme aux normes européennes par le Conseil pour les Affaires économiques et Financières (ECOFIN) est n'est plus considéré comme un paradis fiscal. Même si nous avons encore quelques difficultés avec l'Espagne et l'Italie que nous nous employons activement à résoudre.

Vous êtes donc complètement euro-conformes

Toutes les directives européennes sont transposées à Gibraltar, y compris les normes UCITs (même si aucun fonds UCIT n'est encore enregistré à Gibraltar). Plus de 300 fonds - ou compartiments – réservés aux investisseurs expérimentés, sont domiciliés à Gibraltar.

Quels sont les avantages que vous pouvez offrir par rapport aux places européennes déjà établies?

Les fonds eux-mêmes ne sont pas taxés et les investisseurs sont imposés sur les gains en capital dans leur pays de domicile. Des avantages que nous partageons avec d'autres places financières comme Luxembourg ou Dublin. Mais notre réelle force réside dans notre petite taille. Car elle nous permet une très grande réactivité. Nous pouvons mettre un véhicule financier sur pied très rapidement – un mois à 6 semaines tout au plus.

Quelles autres caractéristiques ont vos fonds?

Ils doivent compter deux administrateurs locaux au sein de leur conseil d'administration. Nous possédons également une législation spécifique sur les Protected Cell Companies qui compartimente les différentes classes des fonds et protège les investisseurs de chaque classe. Par ailleurs, les fonds gibraltariens peuvent adopter plusieurs formes juridiques: sociétés anonymes (comme les SICAV), sociétés en commandite (limited partnerships) ou Unit Trust. Cette dernière possibilité présente de grands avantages aux fonds des iles Cayman qui désirent transférer leur domicile en Europe. Convertir un fonds des Caymans au Luxembourg peut prendre deux ans alors que le convertir à Gibraltar se fait en quelques semaines.

Quelles sont les autres activités financières de la place?

En dehors des fonds nous avons un grand nombre de sociétés de gestion dédiées à la clientèle privée. Elles sont très actives et leurs relations avec les sociétés suisses se sont beaucoup renforcées depuis 2006-07. Bénéficiant du passeport européen, nous pouvons commercialiser nos services partout en Europe et pouvons y créer des succursales.

Quelles sont les caractéristiques de votre association?

Nous regroupons une centaine de membres: gérants de patrimoine, fonds et prestataires de services – administrateurs, cabinets juridiques, banques dépositaires, sociétés d'audit – ainsi que les autorités de régulation (Financial Services Commission) qui font également partie de notre association. Notre association, fondée en 1998, était initialement destinée aux gérants de portefeuille mais s'est étendue à d'autres acteurs depuis.

Vous serez présents lors du Salon Invest à Genève fin septembre. Quelles sont vos attentes?

Il nous semble clair qu'il existe des synergies intéressantes entre la place financière suisse et celle de Gibraltar. Nous ne sommes pas un paradis fiscal, nos normes anti-blanchiment sont strictes – comme le sont les normes suisses – et nous sommes membres à part entière de l'UE tout en ayant conservé un système souple, basé sur le Common Law britannique.


Interview Nicolette de Joncaire

Interviews TV

Voxia, Dukascopy TV et L'Agefi vous proposent sur cette page une série d'interviews réalisés durant "invest'13", les 18 et 19 septembre 2013 au Bâtiment des Forces Motrices à Genève.

CV

Raymond Pierre Joubaud

Membre fondateur du GFIA

Raymond Pierre Joubaud est CEO d'Armor Portfolio Management et de Velay Financial Services depuis 1998. Il est aussi au conseil d'administration de plusieurs sociétés de fonds et de gestion alternative. En 1974, il avait rejoint Lombard Odier & Cie à Geneva et est devenu CEO de Lombard Odier Darier Hentsch Private Bank Limited (Gibraltar) en 1995. Il a débuté sa carrière chez Cap Gemini Sogeti en Suisse. Raymond Pierre Joubaud est titulaire d'un MBA de l'université de Chicago.

 

Philip Canessa

Membre de la direction du Gibraltar Finance Centre

Philippe Canessa est member du conseil du Gibraltar Investor Compensation Board depuis 2009 et member du FSC’s Funds Panel. Il a été directeur exécutif de EIM à Gibraltar, une filiale du groupe EIM ainsi que membre du conseil de plusieurs filiales et fonds appartenant à EIM. Il a été membre Gibraltar Finance Centre Council et president de l'Association de Gibraltar des courtiers et des gérants. Auparavant, il a passé 18 ans à la banque Hambros. Philippe Canessa est titulaire d'une licence en chimie de l'université de Londres.

 

 

COMPANY KEY FACTS

La Gibraltar Funds & Investments Association représente les intérêts du secteur des fonds de placement et de l'investissement à Gibraltar. Son objectif est de développer et de promouvoir le centre financier de Gibraltar, une place membre de l’Union Européenne qui sait se montrer très réactive.