Lilian Co de EI Sturdza Investment sur la Chine

10 septembre 2014: interview de Lilian Co, accordé à Nicolette de Joncaire (Agefi) pour Dukascopy TV


Nouveautés sur les actions chinoises

L'Agefi 10.10.2014

EI Sturdza. La connexion des marchés de Shanghai et de Hong Kong offrira de belles opportunités d'arbitrage.

La croissance chinoise se stabilise à 7,5%. Après deux trimestres de ralentissement, le second trimestre 2014 montre un retournement de tendance. L'indice des directeurs d'achat (PMI) remonte nettement depuis le début de l'année ce qui dénote un regain de confiance. Les réformes entreprises devraient permettre de catalyser la croissance à long terme et les marchés de Hong Kong et de Shanghai offrent de nouvelles opportunités d'arbitrage.

En guise d’introduction, Lilian Co, gérante du fonds EI Sturdza Strategic China Panda  énumère les cinq principales réformes mises en œuvre par le gouvernement. La réforme du hukou, passeport interne chinois, permettra l'accession de 100 millions de travailleurs ruraux au statut urbain d'ici 2020, avec ce que cela peut comporter en termes d'avantages sociaux. La réforme des sociétés d'état – énergie et télécoms en particulier – est en marche et les structures de capital mixtes seront autorisées pour encourager l'investissement privé. La campagne anti-corruption bat son plein et un nombre important de fonctionnaires et de membres des gouvernements central et locaux ont été arrêtés depuis son lancement.  Les enquêteurs ont examiné le cas de plus de 25.000 personnes soupçonnées de corruption au cours du premier semestre 2014 (L'Agefi du 22 août dernier). Cette campagne devrait, à terme,  améliorer l'environnement des affaires. Ensuite, en raison du renversement de la pyramide des âges, la politique de l'enfant unique s'assouplit : si l'un des époux d'un couple est enfant unique, ce couple sera dorénavant autorisé à avoir deux enfants (auparavant les deux parents devaient être enfants uniques pour permettre un second enfant). Enfin, la réforme de la devise suit son cours avec l’élargissement de la bande d'échange du renminbi de 1 à 2%.

"Mais la Chine n'est plus un pari macroéconomique" explique Lilian Co. La normalisation du marché signifie que les investisseurs doivent désormais raisonner en termes de fondamentaux des entreprises et d'opportunités.

Que ce soit en termes de ratio cours/bénéfice (Price Earning ou P/E) ou de ratio cours/valeur comptable (Price to Book ou P/B), les actions chinoises sont largement sous-valorisées alors que le rendement des dividendes grimpe en flèche. Avec un P/E de 9 sur l'année 2015, elles sont nettement moins chères que celles de la région Asie-Pacifique qui se négocient entre 13 et 15. Le marché montre d'ailleurs une nouvelle vigueur avec des titres  en hausse de 15% (Shanghai Composite index) depuis le début de l'année et de près de 5% la semaine dernière.

Lilian Co appuie sa stratégie sur trois thèmes. En premier lieu celui d'une "nouvelle économie" favorable aux entreprises dédiées à l'amélioration de la qualité de l'environnement  et à l'internet. En outre, la hausse du pouvoir d'achat positionne positivement les industries tournées vers la consommation (automobiles, produits laitiers) qui ont un bel avenir. Enfin, le programme de connexion entre les deux marchés (Shanghai-Hong Kong Connect Scheme) entrera en vigueur à partir d'octobre. Il permettra aux investisseurs globaux de négocier les actions A depuis Hong Kong et aux investisseurs chinois d'acquérir des actions H sur la bourse de Shanghai, ce qui offrira d'intéressantes opportunités d'arbitrage. Rappelons ici  que les actions A sont échangées sur le marché interne (Shanghai) et les actions H sur le marché externe (Hong Kong) et que les actions A présentent actuellement une sous-valorisation significative vis-à-vis de leurs homologues externes. Elles présentent donc un potentiel d’appréciation qui devrait susciter l'enthousiasme des investisseurs.

La stratégie de Lilian Co basée sur ces trois thèmes permet au fonds EI Sturdza Strategic China Panda Fund de délivrer une performance nettement supérieure – plus du triple - à celle du MSCI China Index depuis son lancement en octobre 2008 (150.74% contre 44.86%). A l'heure actuelle, le fonds surpondère le secteur de la consommation discrétionnaire (31,04%) et celui de l'internet (18,07%). Cette stratégie que Lilian Co nous expliquait déjà l'année dernière (L'Agefi du 18 octobre 2013) l'a conduite à tripler le poids du secteur de la consommation discrétionnaire depuis 2012. Prudente, elle surpondère les grandes capitalisations au-dessus de 5 milliards de dollars (35,65%) et les Mid-caps entre 1 et 5 milliards (43,34%).

CV

Lilian Co

Lilian Co a plus de 12 ans d’expérience dans l’investissement en actions chinoises et asiatiques. Elle a obtenu plusieurs récompenses - de Morningstar et de Citywire - pour son travail de gestionnaire d'actifs. Lilian est analyste financière agréée (Chartered Financial Analyst), titulaire d’un diplôme de commerce et d’un MBA.

Company Key facts

E.I. Sturdza

EI Sturdza gère actuellement 2,3 milliards de dollars d’actifs sous gestion pour le compte de ses investisseurs (au 31 juillet 2014). La société a obtenu le Lipper Fund Awards cette année pour sa gamme de fonds en actions. Elle est spécialiste de l’investissement en actions chinoises, japonaises, européennes et américaines

Construction

Croissance chinois
Indice directeurs achats
Actions chinoises sous-valorisées
Arbitrages actions A - actions H