UBP fait bondir son résultat 2017

jeudi, 18.01.2018

Le groupe genevois a dégagé un bénéfice net de 220,4 millions de francs, soit une envolée de 25% sur un an.

Le groupe genevois a dégagé un bénéfice net de 220,4 millions de francs, avec près d'une envolée de 25% sur un an.

Union Bancaire Privée (UBP) a dégagé en 2017 un bénéfice net de 220,4 millions de francs, une envolée de 25% sur un an. Le groupe genevois a notamment profité de marchés porteurs pour soigner sa performance, indique-t-il jeudi. Aucune indication chiffrée n'est fournie pour l'exercice en cours.

L'année dernière, la masse sous gestion d'UBP a crû de 5,9% à 125,3 milliards. Les entrées nettes d'argent de clients institutionnels se sont élevées à 2,5 milliards. Les afflux globaux ont permis de compenser les sorties liées à la poursuite des régularisations fiscales de clients essentiellement non européens, précise la banque.

"Nous avons certes bénéficié d'une conjoncture particulièrement favorable et de marchés porteurs, mais ces résultats témoignent aussi et surtout des efforts et des investissements déployés ces dernières années, notamment en Asie", a déclaré le directeur général (CEO) Guy de Picciotto, cité dans le communiqué.

Le produit d'exploitation a dépassé le milliard de francs à 1,05 milliard, en hausse de 11,8% sur un an. Principale source de revenus, les opérations de commissions et de prestations de services ont pris 14,2% à 658 mio. Le résultat net des opérations d'intérêt s'est fixé à 281 mio, soit +10,1%.

Les charges d'exploitation se sont alourdies de 5,5% à 670 millions. Cette hausse est principalement due à la pleine incidence de la reprise des activités de Coutts en Asie, finalisée en avril 2016, et en particulier aux recrutements qui y ont été effectués, explique la banque.

Les frais de personnels ont progressé de 8,7%. A fin 2017, le groupe employait 1697 équivalent temps plein, 32 de plus que l'année précédente.
Le résultat opérationnel a pris l'ascenseur (+41,4%) à 271,2 millions.
A fin décembre, la somme du bilan affichait 32,04 milliards (+3,9%). Le ratio de fonds propres durs s'était fixé à 27,4%, amélioré de 3,1 point sur un an. Le ratio de liquidité à court terme atteignait 278,4%, contre 262,1% précédemment.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...