Le Domaine des EPF investit dans la transition numérique

jeudi, 08.03.2018

Le Domaine des Ecoles polytechnique fédérales suisses (EPF) entend soutenir l'économie et la société suisses grâce à des mesures spécifiques afin de relever les enjeux du numérique.

D'ici à 2019/2020, le Conseil des EPF prévoit, d'une part, de renforcer l’ensei­gnement et la recherche dans les sciences computationnelles et l'informatique et, d’autre part, de mettre sur pied un réseau de centres de transfert technologique pour les systèmes de production numériques.

Le Conseil des EPF a également débattu de l’augmentation prévue des taxes d’études. La procédure de consultation s’est terminée fin janvier, et la décision sera prise d’ici à l’été 2018, lorsque certaines clarifications auront été effectuées.

Lors de sa séance des 7 et 8 mars 2018, le Conseil des EPF a décidé de prendre des mesures spécifiques pour soutenir le plan d’action «Numérisation» du Conseil fédéral, qui prévoit de préparer l’économie et la société suisses aux opportunités et aux défis du numérique.

Le Domaine des EPF mettra en œuvre deux mesures essentielles qui lui ont été confiées dans le rapport du Conseil fédéral intitulé «Défis de la numérisation pour la formation et la recherche en Suisse». Il consolide ainsi son rôle de locomo­tive de la numérisation en Suisse, assume ses responsabilités envers la place scientifique suisse et propose à l’économie ainsi qu'à la société des outils qui leur permettront de relever les défis du numérique. Le Conseil des EPF investira pour ce faire un total de 29 millions de francs durant les années 2019 et 2020.

Deux mesures essentielles du plan d’action «Numérisation»

La première des deux mesures du plan d’action «Numérisation» qui concernent le Domaine des EPF prévoit un développement accru des compétences dans le secteur des sciences informatiques par la création de sept chaires supplémentaires à l’ETH Zurich et à l’EPFL.

Elles viendront compléter les nouvelles chaires prévues dans cette discipline au sein des deux EPF. Entre 2013 et 2016, les deux Ecoles avaient déjà recentré 21 de leurs chaires sur les sciences computationnelles et l'informatique au moment de les réattribuer à un nouveau responsable. Ces réorientations thématiques permettent à l'ETH Zurich et à l'EPFL de conser­ver leur dynamisme et d’encourager le progrès technologique.

 

La seconde mesure vise à renforcer la collaboration entre la recherche et l’industrie grâce à la mise en place d’un réseau national de centres de transfert technologique régionaux dédiés aux systèmes de fabrication de pointe (Advanced Manufacturing).

Ces systèmes sont l’un des quatre grands axes stratégiques de recherche du Domaine des EPF, avec la Santé personnalisée et les technologies associées, la Science des données et l'Energie. Advanced Manufacturing englobe des applications numériques utilisées dans la production, telles que l’imprimante 3D ou la production de constructions et de matériaux conçus par ordinateur. Le PSI et l’Empa, deux des quatre établissements de recherche du Domaine des EPF, se sont associés à des partenaires externes et auront un rôle important à jouer dans le cadre de cette seconde mesure.





 
 
 
 

AGEFI


 

 




...