Genève, terrain de test pour les véhicules autonomes

lundi, 14.05.2018

Le canton de Genève va servir de terrain pour tester un système de service de véhicules autonomes dans le cadre des travaux menés par le consortium européen Avenue.

Les TPG ont acquis un véhicule autonome en août 2017 et travaillent actuellement à sa mise en service sur une ligne expérimentale.

Selon  l'Université de Genève (UNIGE), le consortium européen AVENUE (Autonomous Vehicles to Evolve to a New Urban Experience) envisage d'effectuer ses essais grâce à une flotte de véhicules de différentes tailles, offrant de 4 à 12 places, choisis en fonction du trajet et des services demandés par l'utilisateur. Le but sera de travailler dans des zones suburbaines pas ou peu desservies actuellement par les transports publics.

Les véhicules autonomes ne circuleront pas au centre-ville. Pour les Transports publics genevois (TPG), parties prenantes du projet, ces tests vont servir à renforcer leur connaissance des nouvelles technologies. La régie semi-publique est persuadée de l'intérêt des véhicules autonomes pour sa clientèle.

Ligne expérimentale

Les TPG ont acquis un véhicule autonome en août 2017 et travaillent actuellement à sa mise en service sur une ligne expérimentale. Un essai avait déjà été effectué lors du dernier Salon de l'automobile de Genève. D'autres villes européennes vont également procéder à des tests à grande échelle, avec parfois une approche différente.

Le canton de Genève offre une configuration particulièrement favorable aux essais de véhicules autonomes. Le réseau de transport public genevois est géré en majeure partie par un seul et unique opérateur, ce qui simplifie le travail de coordination des services entre eux.

Genève présente aussi toutes les caractéristiques propres aux réseaux urbains. Des scénarios complexes mêlant embouteillages, zones piétonnes et pistes cyclables pourront ainsi être expérimentés. Enfin, un programme-pilote mené à Sion par le constructeur de véhicules autonomes Navya a déjà déblayé le terrain.

Le projet Avenue, piloté par l'UNIGE, est financé par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union européenne à hauteur de 16 millions d'euros sur quatre ans. Le consortium compte 16 partenaires, dont l'UNIGE, l'Etat de Genève, les TPG, ainsi que deux start-ups lémaniques, MobileThinking et BestMile.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...