La Comco inflige à La Poste une amende de 22.6 millions de francs

lundi, 18.12.2017

La Poste est accusée par la Comco d'avoir abusé de sa position dominante dans les envois postaux de plus de 50 grammes envoyés en masse par des entreprises. Le géant jaune conteste cette décision.

L'entreprise publique pour sa part "conteste les reproches et considère qu'une sanction est injustifiée.(keystone)

La Commission de la concurrence (Comco) a infligé une amende 22,6 millions de francs à La Poste, le régulateur estimant que le  géant jaune "a abusé de sa position dominante" dans les envois postaux de plus de 50 grammes dotés d'une adresse et envoyés en masse par des entreprises.Entre 2009 et 2014, "La Poste a indûment traité des clients contractuels présentant des caractéristiques similaires de manière inégale et les a ainsi discriminés", a précisé la Comco.

Le gendarme de la concurrence ajouté que "pour un grand nombre de contrats, les rabais consentis étaient inférieurs à ceux prévus dans les systèmes de prix. Certains clients ont ainsi dû payer des prix plus élevés que d'autres. D'une part, ils ont été entravés illicitement dans la concurrence avec d'autres clients et, d'autre part, ils ont payé des prix trop élevés à La Poste".

Pour la Comco, qui a ouvert une enquête en 2011, "le système de prix n'était pas transparent pour les clients", empêchant ces derniers "de transférer une partie de leurs envois de courrier vers le concurrent Quickmail".

L'entreprise publique pour sa part "conteste les reproches et considère qu'une sanction est injustifiée", dans un communiqué distinct. Elle veut contester la décision devant le Tribunal administratif fédéral, estimant "s'être toujours comportée de manière conforme à la loi vis-à-vis de ses clients et de ses concurrents".(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Réservé aux abonnés

Le quotidien
(avec PDF)

 

 

 




...