Credit Suisse verse 47 millions pour apaiser la justice américaine

mercredi, 06.06.2018

La banque Credit Suisse, via sa filiale hongkongaise, a trouvé un accord extrajudiciaire avec les autorités américaines pour régler une affaire liée aux pratiques de recrutement dans la région Asie/Pacifique. Elle devra payer 47 millions de dollars.

Le numéro deux bancaire helvétique sera exempté de poursuites moyennant une pénalité financière de 47 millions de dollars.(keystone)

Le numéro deux bancaire helvétique sera exempté de poursuites moyennant une pénalité financière de 47 millions de dollars (46,3 millions de francs).

Cette amende n'aura aucun impact sur les résultats financiers de l'entreprise au deuxième trimestre, qui seront publiés le 31 juillet, indique mercredi Credit Suisse, dans un bref communiqué.

Les faits remontent à la période 2007-2013. La banque aux deux voiles affirme avoir pris des mesures à partir de l'année 2013 afin d'améliorer ses processus de conformité.

Différentes instances américaines, notamment le gendarme boursier et une antenne de la Réserve fédérale, avaient lancé en 2013 des investigations pour le compte du Département de la Justice (DoJ). Ces enquêtes portaient sur l'embauche de fils et filles de personnalités chinoises et visaient plusieurs grandes banques, dont UBS et Credit Suisse.

Les autorités américaines soupçonnaient ces banques d'avoir embauché à partir des années 2000 des "princes héritiers" ("princelings") chinois, dans l'espoir d'obtenir des contrats ou de s'assurer les connexions indispensables pour prospérer sur le marché domestique.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...