Moins d'habitants dans le canton de Neuchâtel

mardi, 13.02.2018

Après seize années de croissance, la population du canton de Neuchâtel a diminué en 2017. L'essentiel de la baisse provient de la population étrangère, alors que la population suisse a peu diminué.

La proportion d'étrangers établis dans le chef-lieu cantonal est d'exactement un tiers.(keystone)

Le canton comptait 177'862 habitants à fin décembre, soit 572 personnes de moins par rapport à l'année précédente.

La Ville de Neuchâtel compte 33'466 habitants, soit une diminution de 202 personnes, selon les statistiques du dernier recensement cantonal publiées mardi. La proportion d'étrangers établis dans le chef-lieu cantonal est d'exactement un tiers.

La Chaux-de-Fonds, qui est la commune la plus peuplée du canton, compte pour sa part 38'633 habitants (-322). Cette baisse provient surtout des départs de personnes avec permis B en raison d'une conjoncture économique difficile, commente l'exécutif communal.

La Métropole horlogère semble rester pour l'instant la troisième ville de Suisse romande sur le plan de la population. Mais elle est talonnée par la ville de Fribourg, qui comptait 38'391 habitants à fin décembre selon le site internet de la commune.

Moins d'étrangers

Sur l'ensemble du canton de Neuchâtel, l'essentiel de la baisse provient de la population étrangère (-551), alors que la population suisse a peu diminué (-21). Les arrivées depuis l'étranger baissent et les départs vers l'étranger augmentent, tendances qui s'observent aussi au niveau national, relève le Conseil d'Etat neuchâtelois.

La vigueur de l'immigration internationale a permis de renouveler les forces vives et de générer une croissance jusqu'en 2016, commente le gouvernement cantonal. Mais quand l'immigration internationale ralentit, le canton voit sa population diminuer.

Parallèlement, Neuchâtel enregistre depuis des années un solde négatif dans les mouvements de population entre cantons. Il perd chaque année entre 600 et 900 personnes au profit du reste de la Suisse.

Le Conseil d'Etat réaffirme sa détermination à inverser la tendance, en améliorant l'attractivité par l'aménagement du territoire, la fiscalité, l'accessibilité et les investissements. Il compte présenter ses projets à partir de ce printemps.(ats)





 
 
 
 

AGEFI




...