Résidences secondaires: une commune sur six dépasse le plafond de 20%

mardi, 31.03.2020

Sur un an, le nombre total de communes dépassant la limite de 20% de résidences secondaires imposée par la loi suite à l'initiative Weber a légèrement augmenté, de dix.

Dix-huit communes ont franchi la limite des résidences secondaires en 2019, tandis que dix sont passées en dessous.(Keystone)

En Suisse, 371 communes sur 2202 affichent une part de résidences secondaires supérieure à la barre légale de 20%. Dix-huit communes ont franchi la limite en 2019, tandis que dix sont passées en dessous.

Sur un an, le nombre total de communes dépassant la limite de 20% imposée par la loi suite à l'initiative Weber a donc légèrement augmenté, de dix. Il s'agit la plupart du temps de communes situées dans les régions rurales périphériques et peu touristiques, a indiqué mardi l'Office fédéral du développement territorial (ARE).

Les huit communes qui se sont mises à jour sont Sorvilier, dans le Jura bernois, Fahy (JU) et Sembrancher (VS) en Suisse romande, ainsi que deux villages du Haut-Valais (Bitsch, Niedergesteln), une autre commune bernoise et deux grisonnes.

Celles ayant passé au-dessus du plafond sont: Sainte-Croix, Rennaz, Bougy-Villars, La Praz, Giez (VD), La Brévine (NE), Villarsel-sur-Marly (FR), Movelier (JU) ainsi que Mont-Tramelan et Cormoret dans le Jura bernois. En Suisse alémanique, une est dans le Haut-Valais (Ried-Brig), les autres dans les cantons de Berne (2), des Grisons 1), de St-Gall (1) ainsi que d'Appenzell Rhodes-Extérieures (2).

La variation enregistrée entre 2018 et 2019 peut venir de l'introduction d'un mécanisme automatique de correction, explique l'ARE. Le nouvel instrument comptabilise plus précisément les logements vacants et les logements multiples inclus dans un même immeuble privé. Les communes dont la situation a changé ont 30 jours pour prendre position.(ats)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...