Plus de 5 milliards d'excédents pour les administrations publiques

jeudi, 25.04.2019

Quasiment tous les indicateurs sont au vert dans les finances publiques, seuls l'AVS et le refinancement des caisses de pension des canton ternissent le tableau selon l'AFF.

L'an dernier, le remboursement des indemnités perçues en trop par CarPostal (190 millions) a permis de gonfler les recettes fédérales ainsi que celles des cantons et des communes. (Keystone)

Les finances publiques vont bien. Selon l'Administration fédérale des finances (AFF), quasiment tous les indicateurs sont au vert actuellement. La situation de l'AVS et le refinancement des caisses de pension dans les cantons viennent un peu noircir le tableau.

Les administrations publiques (Confédération, cantons, communes, assurances sociales) ont pu dégager ensemble des excédents de 5,5 milliards de francs en 2017. Seules les communes affichaient un solde de financement négatif (-400 millions) pour la sixième année consécutive.

Du côté des assurances sociales (900 millions), l'assurance invalidité (AI) et l'assurance chômage s'en sortent bien. Ce qui n'est pas le cas de l'AVS qui enregistre à nouveau un déficit. L'excédent de la Confédération s'élève à 3,7 milliards et celui des cantons à un milliard, indiquent les chiffres publiés jeudi par l'AFF.

Selon les prévisions actuelles, le solde de financement ordinaire général devrait rester positif et atteindre 5,8 milliards en 2019. Seules les communes devraient rester légèrement dans le rouge (-85 millions). L'excédent attendu pour 2019 est de 2,8 milliard pour la Confédération, de 2 milliards pour les cantons et de 1 milliard pour les assurances sociales.

Extraordinaires

Ces chiffres ne tiennent pas compte des recettes et des dépenses extraordinaires. La Confédération a ainsi pu engranger 99 millions en 2017 grâce à des amendes infligées par la Commission de la concurrence et 78 millions à la suite des versements supplémentaires dans le cadre de la liquidation concordataire de Swissair.

L'an dernier, c'est le remboursement des indemnités perçues en trop par CarPostal (190 millions) qui a permis de gonfler les recettes fédérales ainsi que celles des cantons et des communes. Mais, au niveau des cantons, des dépenses pour le refinancement des caisses de pensions publiques de quelque 234 millions pèsent sur le bilan. Le Valais, Bâle-Campagne et Saint-Gall sont avant tout concernés.

Aucune recette ou dépense extraordinaires n'est prévue pour la Confédération, les communes et les assurances sociales en 2019. Seuls les cantons, dont le Valais, prévoient des dépenses extraordinaires de 104 millions pour les caisses de pensions.

Selon les statistiques compatibles au niveau international, l'ensemble des administrations publiques devraient enregistrer en 2019 un excédent de 0,9%. Celui de la Confédération fléchira un peu. Les excédents réalisés par les assurances ne devraient toutefois pas occulter les défis qui attendent la prévoyance vieillesse ces prochaines années, note l'AFF.

Quotes-parts

La quote-part fiscale affichait en 2017 le niveau record de 28,5% du produit intérieur brut. Celle de la Confédération atteint 10,4%, celle des cantons 7%, celle des communes 4,4% et celle des assurances sociales 6,7%. La quote-part de l'Etat s'est élevée à 33%. Elle devrait fléchir en 2019.

Le taux d'endettement est temporairement reparti à la hausse en 2017, en raison d'une légère augmentation au niveau de la Confédération due à une nouvelle méthode de comptabilité. Il devrait atteindre 26,8% en 2019 pour l'ensemble des administrations publiques.

La Confédération, les cantons et les assurances sociales sont en mesure de réduire leur dette, ces dernières principalement grâce au remboursement, par l'assurance-chômage, du prêt accordé par la Confédération. Les communes devraient en revanche voir leur dette légèrement progresser. (awp)





 
 
 
 

...