Coronavirus: le nombre de nouveaux cas à l'étranger a dépassé celui en Chine

jeudi, 27.02.2020

Live. Un informaticien de 28 ans de retour de Milan (I) a été testé positif au coronavirus à Genève. Deux cas ont également été détectés dans les Grisons. Plusieurs entreprises suspendent les voyages d'affaires de leurs employés.

MH avec AWP/ATS

(Keystone)

27.02 - 16h00 La situation est à un point crucial selon l'OMS

La situation en dehors de Chine sur le coronavirus est à un "point crucial", selon le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Tedros Adhanom Ghebreyesus a relevé jeudi à Genève que "chaque pays doit se préparer à son premier cas" de Covid-19.

Depuis deux jours, le nombre de nouveaux cas à l'étranger a dépassé celui en Chine. Et depuis mercredi, sept pays ont observé leur première infection.

Les ministres de la santé de chaque Etat doivent se demander si leur pays est prêt et comment le préparer pour éviter que le virus n'exploite tout problème. Et ces responsables doivent notamment également chercher à identifier tous les contacts de toutes les personnes affectées. L'OMS ne considère toujours pas le Covid-19 comme une pandémie. 

27.02 - 15h15 La Bourse suisse sous la barre des 10'200 points

La Bourse suisse restait orientée en nette baisse jeudi après-midi. Le SMI était même repassé sous la barre des 10'200 points, à un plus bas de l'année. Les investisseurs s'inquiétaient de la propagation mondiale du coronavirus et de son impact économique. 

27.02 - 14h20 Economiesuisse va raboter ses prévisions de croissance

Economiesuisse prévoit de raboter ses projections de croissance pour l'économie helvétique, face à la propagation de l'épidémie de coronavirus. La prévision pour 2020 va prochainement être ramenée à 1,0%, contre encore 1,2% actuellement, le poids de la Chine dans les échanges internationaux ayant doublé depuis 2003 et l'épisode du Sars.

Un sondage de la faîtière mené auprès de plusieurs milliers de sociétés helvétiques laisse entrevoir des craintes de goulots d'étranglements dans l'approvisionnement de composants, électroniques notamment, en provenance de l'Empire du Milieu. Les sociétés helvétiques cherchent parallèlement à réduire leur dépendance à l'usine mondiale chinoise, prospectant notamment au Vietnam ou au Pakistan à la recherche de fournisseurs alternatifs.

27.02 -13h20 Les mesures drastiques se multiplient dans le monde

Par mesure de prévention, l'Arabie saoudite a suspendu "temporairement" l'entrée sur son territoire des pèlerins se rendant à La Mecque. 

Autre décision radicale, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a demandé la fermeture temporaire des écoles publiques du pays à partir de lundi. 

Les Etats-Unis imposent déjà une interdiction d'entrée aux ressortissants étrangers s'étant rendus en Chine au cours des deux dernières semaines. 

La ville de Pékin a annoncé mercredi que les personnes arrivant en provenance d'Etats "gravement touchés" par le coronavirus devraient désormais se placer en quarantaine pendant 14 jours. 

Rome a pris des mesures draconiennes, dont la mise en quarantaine de 11 communes du Nord, poumon économique du pays.

De nombreux Etats européens ont renforcé leur dispositif de prévention et conseillent à leurs citoyens de ne pas se rendre dans les régions italiennes touchées.

27.02 - 13h00 Aucun cas avéré signalé dans le canton de Vaud

Aucun cas avéré de contamination au coronavirus n'a été signalé dans le canton de Vaud à ce jour, a indiqué jeudi le Conseil d'Etat. A titre préventif, le gouvernement a cependant validé les principes et l'organisation de la coordination des services de l'Etat, sous la responsabilité du médecin cantonal.

27.02 - 12h30 Le sort du carnaval de Bâle scellé vendredi

La tenue ou non du carnaval de Bâle de lundi à mercredi prochain reste incertaine en raison du coronavirus. Les autorités de Bâle-Ville vont en décider vendredi, ont-elles annoncé vendredi.

27.02 - 12h00 Bourse Zurich: le SMI toujours plombé

La Bourse suisse reste orientée en nette baisse jeudi en fin de matinée, les investisseurs redoublant d'inquiétude face à la propagation mondiale du coronavirus et de son impact économique. Dans ce contexte tendu, les résultats d'entreprises sont surveillés de près. 

Les autres places européennes évoluent elles aussi en nette baisse, à l'instar de Francfort (Dax -1,55%), Paris (CAC 40 -1,44%) et Londres (FTSE 100 -1,54%). A la Bourse suisse, le SMI baissait de 1,34% à 10'371,37 points, après avoir perdu près de 2% peu après l'ouverture. L'indice SLI reculait de 1,56% à 1583,18 points, toutes les valeurs vedettes, hormis Lafargeholcim, pointant dans le rouge. L'indice élargi SPI abandonnait quant à lui 1,29% à 12'540,20 points. 

L'impact conjoncturel de l'épidémie pourrait être sévère en Europe, à en juger Raiffeisen. L'économie sur le Vieux continent "pourrait marquer un coup d'arrêt" et, même sans mesure de quarantaine, la croissance risque d'être pénalisée, a estimé la banque dans un commentaire.

27.02-11h30 Le Valais se prépare à d'éventuels cas

Le Valais n'a pas encore été touché par l'épidémie de coronavirus. Mais il se prépare à l'arrivée d'éventuels cas. 25 personnes ont été testées en Valais jusqu'à hier 18h00. Aucune ne s'est avérée positive au coronavirus.

Un laboratoire doit être mis sur pied à l'institut central de l'hôpital de Sion dans les prochains jours. Il permettra d'effectuer les tests en deux heures seulement. Actuellement, tous les tests doivent être envoyés à Genève.

Des chambres d'isolement sont dès à présente prêtes dans quatre hôpitaux. En cas d'explosion des cas, les opérations électives - à savoir celles, dont on peut choisir la date- seront repoussées. Un étage entier d'un hôpital pourrait également être isolé si nécessaire.

Alors que les masques de protection pour la population ne sont plus disponibles dans les pharmacies, les hôpitaux disposent encore de stocks suffisants pour leur personnel. Pour l'instant, aucune manifestation n'a été annulée en Valais.

27-02 - 11h15 L'Oréal suspend les voyages d'affaires de ses employés

Le géant français des cosmétiques L'Oréal a indiqué jeudi avoir suspendu tous les voyages d'affaires de ses employés jusqu'à fin mars, face à la propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus. Deux jours plus tôt, le géant suisse de l'alimentation Nestlé avait également annoncé la suspension de ses voyages d'affaires, mais seulement jusqu'au 15 mars.

27.02 -10h30 Deux cas détectés dans les Grisons

Deux cas de coronavirus ont été détectés dans les Grisons. Les personnes concernées en présentent les symptômes. Elles se trouvent toutefois en bonne santé et ont été prises en charge à l'hôpital, indiquent jeudi les autorités cantonales.

27.02 -10h20 Aucun cas confirmé dans les cantons du Jura et de Fribourg

Il n'y avait jeudi matin aucun cas confirmé de coronavirus dans les cantons du Jura et de Fribourg. Dans le canton de Neuchâtel, les autorités sanitaires doivent annoncer dans la journée si les quatre cas suspects isolés depuis mardi sont porteurs ou non du virus.

Dans le canton du Jura, un cas a été testé négativement à l'Hôpital du Jura (H-JU), a précisé le porte-parole du Gouvernement Jacques Chapatte.

Dans le canton de Fribourg, les personnes testées positivement seront isolées à l'Hôpital fribourgeois (HFR). Des mesures de quarantaine peuvent être prises pour leur entourage après une évaluation de la situation par le Service du médecin cantonal, précise la Direction de la santé et des affaires sociales.

Dans le canton de Neuchâtel, quatre personnes, dont trois enfants, sont suspectées d'être porteuses du virus. Elles ont été isolées dans l'attente des tests de confirmation. Par précaution, une vingtaine d'enfants et du personnel d'une crèche de Corcelles ont été mis en quarantaine.

>> Retrouvez une carte qui permet de suivre en direct l'évolution de l'épidémie

27.02 - 10h00 Les produits désinfectants pris d'assaut dans les supermarchés

Les consommateurs se ruent sur les produits désinfectants, mais aussi les conserves. Beaucoup de rayons de supermarchés sont vides. Les grandes surfaces tentent d'y faire face.

A la Migros de la Limmatplatz de Zurich, impossible de trouver un flacon de gel hydroalcoolique. Et ce n'est pas un cas unique. Pour l'instant, aucune autre mesure pour le personnel et les clients n'ont été prises que les mesures pour la grippe saisonnière, explique Migros.

Chez Coop, "la demande de désinfectants augmente depuis un certain temps". "Il est possible qu'il en manque dans l'intervalle dans certains points de vente", mais de nouvelles livraisons ont "lieu en permanence". "A l'heure actuelle, nous disposons d'assez de moyens de désinfection".

Du côté de chez Lidl Suisse, "une hausse conséquente de la demande en produits longue conservation (tels que les conserves ou les pâtes) ou en produits désinfectants" est constatée.

A noter que les personnels soignants exposés à des cas suspects sont les seuls, avec lesdits cas suspects, pour lesquels l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande le port d'un masque de qualité professionnelle. L'Office fédéral de l'approvisionnement économique du pays (OFAE) recensait au début du mois 170'000 masques FFP en réserve.

>> Retrouvez ici notre dossier consacré à l'épidémie

>> Retrouvez ici notre live sur les entreprises face au coronavirus du 26.02 

27.02 - 09h05 Trump confiant pour son pays

Le coronavirus se propage désormais bien au-delà de la Chine, l'Arabie saoudite décidant de suspendre l'entrée des pèlerins, mais le président Donald Trump assure que les Etats-Unis , relativement épargnés jusqu'ici avec 15 cas détectés, sont capables d'éviter une épidémie à grande échelle.

Donald Trump a évoqué la possibilité d'imposer "en temps voulu" des restrictions aux voyageurs en provenance d'Italie (plus de 400 cas, 12 morts) et de Corée du Sud (près de 1.600 contaminations, 12 décès), le pays asiatique étant le principal foyer de la maladie hors de Chine. Les Etats-Unis imposent déjà une interdiction d'entrée aux ressortissants étrangers s'étant rendus en Chine au cours des deux dernières semaines. 

27.02 - 09h00 Lombard Odier prend des mesures 

Lombard Odier a pris de mesures destinées à protéger le personnel et les clients du coronavirus, principalement dans les trois bureaux en Asie. 

"Nous sommes organisés de manière à avoir des sites opérationnels qui nous permettent de continuer notre activité si nous devions être concernés par cette épidémie. Ce qui n'est pas le cas pour l'instant", selon M. Odier. Ce dispositif doit permettre d'éviter toute fermeture temporaire de bureau. Les restrictions de voyage sont "strictes", mais empreintes de "bon sens et de prudence". 

La marche des affaires n'est pas affectée pour le moment. L'impact de l'épidémie sur les marchés financiers pourrait néanmoins peser temporairement sur la performance de Lombard Odier dans les mois à venir. 

27.02 - 08h50 Premier cas de coronavirus à Genève

Un deuxième cas de coronavirus a été confirmé en Suisse. Un informaticien de 28 ans de retour de Milan a été diagnostiqué positif à Covid-19 mercredi soir à Genève. Il a été hospitalisé aux HUG. Son entourage privé et professionnel a été mis en quarantaine à domicile.

L'informaticien travaille au siège administratif de l'institution publique de maintien à domicile (imad) à Carouge. Il n'est pas en contact avec la clientèle de l'institution, précise l'imad jeudi dans un communiqué.

La direction de imad suit avec la plus grande attention, en coordination étroite avec le médecin cantonal, l'évolution de la situation, tant pour la clientèle que pour ses collaborateurs.

L'homme est rentré il y a trois jours de Milan, a déclaré jeudi Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES). Suite à l'apparition de symptômes grippaux et conformément aux protocoles de sécurité mis en place, l'homme a contacté le médecin de son entreprise à son retour.

Suite à une anamnèse par téléphone, le médecin a décidé de pratiquer un test de dépistage. Il s'est déroulé dans des conditions de protection du personnel optimales. Les résultats positifs sont tombés mercredi soir. L'homme, qui présente des symptômes légers, a été hospitalisé préventivement aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Au vu de ce résultat, une enquête d'entourage a été effectuée. Le parcours du jeune homme a pu être reconstitué. Les personnes ayant été en contact avec lui les deux derniers jours avant l'apparition des symptômes, soit une quinzaine dans son entourage professionnel et privé, ont été confinées en quarantaine à leur domicile.

L'hospitalisation du patient et la mise en quarantaine des contacts rapprochés vise à garantir l'absence de propagation de la maladie. De leur côté, les HUG ont pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des autres patients et de leurs visiteurs, ainsi que des soignants, précise le DSES.

27.02 - 8h30 Le salon horloger Watches & Wonders Geneva annule son édition 2020

Le salon horloger Watches & Wonders Geneva (ex-SIHH) annule son édition pour 2020, qui était prévue du 25 au 29 avril, en raison de la propagation du coronavirus, indique jeudi la Fondation de la haute horlogerie (FHH), organisatrice de la manifestation.

27.02- 7h30 Le Danemark annonce un premier cas de contamination

Le Danemark a annoncé un premier cas de contamination au nouveau coronavirus, un homme revenant d'Italie du nord, dont le cas est décrit sans danger. 

En Iran, l'épidémie de nouveau coronavirus a fait trois nouveaux morts, ce qui porte à 22 le nombre de personnes tuées dans le pays par la maladie Covid-19.

27.02 - 7h00 Remèdes miracles et théories bidon infectent les réseaux

Des remèdes miracles aux théories du complot, la désinformation autour du nouveau coronavirus abonde sur les plateformes numériques. Celles-ci peinent à faire face tant les crises de cet ordre facilitent la propagation de fausses infos. 

De l'huile de sésame pour s'immuniser, des exodes de Chinois, un virus conçu par un laboratoire de Wuhan, etc. Autant de fausses rumeurs qui se sont répandues ces dernières semaines sur les réseaux sociaux. 

"La majorité des acteurs à l'origine de ces fausses nouvelles se moque que vous y croyiez ou pas. Ils utilisent juste cette épidémie comme un vecteur idéal pour parvenir à leurs fins, qu'il s'agisse de générer des revenus ou de susciter la méfiance", note Carl Bergstrom, professeur à l'université de Washington et spécialiste de la désinformation en ligne. 

Certains acteurs veulent vendre des produits, et tentent de faire croire que le cannabis permet de s'immuniser contre le virus, par exemple. D'autres cherchent à générer des vues et des clics, sources de revenus publicitaires. 

>> Retrouvez ici notre dossier consacré à l'épidémie

>> Retrouvez ici notre live sur les entreprises face au coronavirus du 26.02 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...