A l’exception des PME, la vie des entreprises ne sera pas chamboulée

mercredi, 13.03.2019

Pour le responsable du programme Europe au sein du laboratoire d’idées Foraus Cenni Najy, l’accord-cadre touche surtout les PME helvétiques et, dans une moindre mesure, les sociétés exportatrices. Interview.

Maude Bonvin

«Bruxelles dispose de tout un panel de mesures de rétorsion», explique Cenni Najy.

Si la Suisse signe l’accord institutionnel avec Bruxelles, qu’est-ce qui va changer pour les entreprises?

Au niveau des PME, il pourrait y avoir un peu plus de concurrence. L’accord-cadre affaiblit, en effet, les mesures d’accompagnement qui satisfont les syndicats mais aussi les...





 
 
 
 

...