Accord de libre-échange avec les Etats-Unis: la Suisse est prête

samedi, 19.10.2019

Pour le conseiller fédéral Guy Parmelin, la Suisse est prête à entamer des négociations avec les Etats-Unis.

La Suisse dispose des meilleurs contacts directs pour résoudre les questions techniques liées au lancement de discussions préliminaires, selon Guy Parmelin. (Keystone)

La Suisse est prête à entamer des négociations préliminaires sur un accord de libre-échange avec les Etats-Unis. C'est ce qu'a indiqué le conseiller fédéral Guy Parmelin vendredi au terme d'une rencontre avec son homologue américain Wilbur Ross lors de l'assemblée annuelle du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

Le ministre américain du commerce a fait preuve d'ouverture, mais il n'a pas caché que son ministère est actuellement surchargé par des négociations avec d'autres Etats, a ajouté M. Parmelin. Un tel accord devrait en outre englober autant de secteurs que possible, y compris la propriété intellectuelle et l'agriculture, a souhaité Wilbur Ross.

Cela ne signifie toutefois pas que le secteur agricole serait aussitôt ouvert à toutes les importations, a nuancé le Vaudois. Mais il peut y avoir par exemple des produits de haute qualité susceptibles d'intéresser le consommateur suisse.

Depuis la rencontre avec le représentant américain au commerce Robert Lightizer ce printemps, la Suisse dispose des meilleurs contacts directs pour résoudre les questions techniques liées au lancement de discussions préliminaires, selon Guy Parmelin.

Mandat de négociation

S'il s'avère que les points communs offrent de bonnes perspectives de voir un accord aboutir, une requête en vue d'un mandat de négociations sera soumise au Parlement, a précisé la directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch.

"Nous avons clairement dit ce que nous pouvons faire, il appartient maintenant aux représentants des Etats-Unis de nous donner une réponse", a-t-elle ajouté.

Guy Parmelin a également discuté avec Wilbur Ross des taxes sur l'acier et l'aluminium que les Etats-Unis ont augmentées. Deux tiers des exemptions demandées pour les produits exportés dans ce secteur ont été acceptées, "un résultat encourageant", a commenté le conseiller fédéral.

Une série de demandes similaires pour d'autres biens d'exportation sont pendantes. La Suisse tente également par l'intermédiaire de l'Organisation mondiale du commerce d'être exemptée en tant que pays des taxes étasuniennes.

Une tentative d'accord de libre-échange avec les Etats-Unis avait échoué en 2006 en raison de divergences de vues trop marquées, en particulier sur les questions agricoles et environnementales. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...