Matériel de guerre: la BNS veut conserver sa liberté d’action

mardi, 13.10.2020

Pour la Banque nationale suisse, l’initiative contre le commerce de guerre restreint trop sa politique de placement, à l’heure où elle interdit déjà certains investissements dans l’armement.

Maude Bonvin

Le Conseil fédéral relève aussi que les investissements des caisses de pension et de la BNS dans les producteurs de matériel de guerre étrangers sont insuffisants pour avoir un impact mondial. (Keystone)

La Banque nationale suisse (BNS) craint une perte de liberté d’action si l’initiative pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre devait être acceptée par le peuple le 29 novembre. Lancé par le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) et les Jeunes Verts, le texte...





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...