WEF 2020: Simonetta Sommaruga appelle à oeuvrer face à un "monde en feu"

mardi, 21.01.2020

"Lorsque les intérêts économiques sont placés au-dessus de la nature, l'effet sur l'économie elle-même est négatif", a déclaré Simonetta Sommaruga à l'ouverture du WEF.

"Nous avons besoin du secteur privé" pour préserver la biodiversité et des dirigeants politiques pour "stopper" les effets réchauffement climatique, a déclaré Simonetta Sommaruga. (Keystone)

Simonetta Sommaruga demande de ne pas placer l'économie au-dessus de la nature. "Le monde est en feu", a déclaré mardi la présidente de la Confédération en ouvrant le 50e Forum économique mondial (WEF) à Davos.

"Les conséquences pour les êtres humains et la nature sont désastreuses", a affirmé Mme Sommaruga devant les participants, en référence notamment aux récents incendies en Amazonie et en Australie. Et d'appeler l'ensemble des acteurs de la société à se mobiliser pour ne pas laisser les pompiers seuls face à ces catastrophes. "Nous ne pouvons nous tenir de côté et regarder".

Plus largement, "lorsque les intérêts économiques sont placés au-dessus de la nature", l'effet sur l'économie elle-même est négatif, a dit la présidente. "Nous avons besoin du secteur privé" pour préserver la biodiversité et des dirigeants politiques pour "stopper" les effets réchauffement climatique.

Autre "équilibre" à trouver, celui des sociétés. Certaines "émotions" utilisées pour des raisons politiques inquiètent Mme Sommaruga. Et de cibler les discours qui divisent.

De son côté, le fondateur du WEF Klaus Schwab a remercié la Suisse et les Suisses. "Sans votre soutien, ces 50 dernières années n'auraient pas été possibles". Davos reflète "la tradition suisse" d'établir des plateformes qui permettent de dialoguer, a-t-il encore dit. (awp)

>> Notre dossier complet consacré au World Economic Forum





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...