Chine: l'activité manufacturière se contracte en décembre

lundi, 31.12.2018

L'indice des directeurs d'achats est tombé en décembre à 49,4, son niveau le plus bas depuis plus de deux ans en Chine.

Washington et Pékin sont actuellement en discussions pour trouver une issue négociée à un conflit commercial qui a effrayé les marchés mondiaux. (Keystone)

L'activité manufacturière en Chine est passée en décembre sous un seuil critique, se contractant pour la première fois depuis plus de deux ans, selon des données officielles publiées lundi, dans un contexte de guerre commerciale avec les Etats-Unis et de ralentissement de l'économie du pays.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) est tombé en décembre à 49,4, son niveau le plus bas depuis plus de deux ans, contre 50,0 en novembre, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

Ce baromètre, fondé notamment sur les carnets de commandes des entreprises, est considéré comme une jauge de la conjoncture future: un chiffre supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité et, en deçà, d'une contraction.

"En raison de facteurs extérieurs dans un contexte aux paramètres plus imprévisibles et du ralentissement de la demande domestique, la récente croissance des échanges a ralenti", a indiqué dans un communiqué Zhao Qinghe, analyste du BNS.

Il a précisé que le PMI moyen en 2018 s'est établi à 50,9, mais un ralentissement de la croissance de l'économie mondiale et les conflits commerciaux internationaux ont pénalisé l'industrie manufacturière de la Chine.

Washington et Pékin sont actuellement en discussions pour trouver une issue négociée à un conflit commercial qui a effrayé les marchés mondiaux.

Les deux parties se sont livré une guerre commerciale sans merci avec une surenchère sur les droits de douane sur plus de 300 milliards de dollars de produits au total mais leurs dirigeants sont parvenus début décembre, en marge du sommet du G20 à Buenos Aires, à s'entendre sur une trêve de 90 jours pour laisser une chance à la négociation.

Xi Jinping a obtenu un délai de 90 jours, jusqu'au 1er mars, pour l'entrée en vigueur de nouveaux droits de douane punitifs aux Etats-Unis sur les produits chinois.

En contrepartie, la Chine a notamment annoncé qu'elle suspendrait le 1er janvier, pour trois mois, les surtaxes douanières imposées aux voitures et pièces automobiles importées des Etats-Unis, et a passé plusieurs grosses commandes de soja américain.

La Chine envisage de prendre une série de mesures pour éviter le vol de propriété intellectuelle, au centre de cette guerre commerciale. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...