Votations: polarisation sur les multinationales et le commerce de guerre

vendredi, 16.10.2020

Les Suisses accepteraient les deux initiatives du 29 novembre pour des multinationales responsables et contre le commerce de guerre, selon le premier sondage Tamedia et 20 Minuten publié vendredi.

C'est en Suisse romande que le taux d'approbation de l'initiative pour des multinationales responsables est le plus élevé, à 59%.(Keystone)

Presque un mois avant le scrutin, une majorité de la population accepterait à 57% l'initiative dite des multinationales responsables, contre 41%. C'est en Suisse romande que le taux d'approbation est le plus élevé, à 59%, selon le sondage Tamedia et 20 Minuten. Ces deux objets polarisent cependant les partis politiques. 

Si elle récolte un large soutien de l'électorat socialiste (91%) et des Verts (96%), l'initiative serait refusée par l'électorat PLR (23% en faveur) et de l'UDC (28%). Le facteur clé du succès de l'initiative proviendra cependant des électeurs du centre: selon l'enquête, les sympathisants du PDC affichent deux camps égaux à 49% chacun.

L'argument qui convainc le plus les tenants de l'initiative est que le profit ne doit pas prendre le pas sur l'environnement et les droits humains. Les opposants craignent cependant des procès à l'encontre des multinationales suisses et estiment que les chaînes d'approvisionnement ne peuvent pas être contrôlées.

Le commerce de guerre divise

L'initiative visant à interdire le financement des producteurs de matériel de guerre affiche, quant à elle, un plus faible soutien national, mais serait acceptée à 52% contre 45% selon le sondage Tamedia. Une forte polarisation gauche-droite est observable.

L'approbation est très élevée chez les électeurs des Verts (95%) et du PS (87%) alors que les sympathisants de l'UDC et du PLR affichent respectivement 21% et 23% de soutien. L'électorat PDC rejette l'initiative à 60%.

De même que pour le premier objet, la Suisse romande affiche le plus grand soutien avec 55%. Le sondage note également une grande approbation de l'initiative chez les femmes (62% en faveur).

L'argument que le commerce de guerre n'est pas compatible avec la neutralité helvétique convainc les partisans de l'initiative. Les opposants soulignent en particulier qu'elle n'a aucun effet sur la demande et l'offre mondiales de matériel de guerre.

Le sondage Tamedia et 20 Minuten précise que la marge d'erreur maximale de l'enquête sur ces votations est de 1,4 point de pourcentage pour les estimations basées sur l'ensemble de l'échantillon.(AWP)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...