Brexit: selon Barnier, "pas de raison d'être optimistes" sur un accord avec Londres

vendredi, 13.09.2019

Les chances de parvenir à un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE semblent maigres pour son négociateur, Michel Barnier.

"Je ne peux pas vous dire objectivement si les contacts engagés avec le gouvernement de M. Johnson pourront aboutir à un accord à la mi-octobre". (Keystone)

Le négociateur de l'UE Michel Barnier a déclaré jeudi n'avoir "pas de raisons d'être optimiste" sur les chances de parvenir avant la mi-octobre à un accord avec Londres pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

"Nous n'avons pas de raisons d'être optimistes" sur les chances de parvenir à un accord avant le sommet européen organisé les 17 et 18 octobre, a-t-il averti dans sa déclaration devant les chefs des groupes politiques du Parlement européen, communiquée à la presse.

"Je ne peux pas vous dire objectivement si les contacts engagés avec le gouvernement de M. Johnson pourront aboutir à un accord à la mi-octobre", a-t-il précisé.

"Nous allons voir dans les prochaines semaines si les Britanniques sont en mesure de nous faire des propositions concrètes par écrit, qui soient juridiquement opérationnelles", a-t-il souligné.

L'Union européenne devra prendre acte de la situation lors du sommet européen, a-t-il rappelé. "Si nous n'avons pas trouvé d'accord, le Conseil (des chefs d'Etats et de gouvernements) européen devra en prendre acte et se prononcer sur une éventuelle extension supplémentaire, si elle est demandée", a-t-il précisé.

La sortie du Royaume-Uni est prévue le 31 octobre, veille de l'entrée en fonction de la nouvelle commission européenne présidée par l'Allemande Ursula von der Leyen.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...