Plongeon des exportations japonaises

jeudi, 21.05.2020

Le Japon connait la plus forte baisse mensuelle des exportations depuis la crise financière de 2009.

Les exportations japonaises ont dégringolé de 21,9% en valeur sur un an. (Keystone)

Le plongeon des exportations du Japon s'est encore brutalement accéléré en avril, en raison de la pandémie due au coronavirus qui paralysait une grande partie de l'économie mondiale. Elles ont dégringolé de 21,9% en valeur sur un an, à 5202,3 milliards de yens (46 milliards de francs).

C'est leur plus forte baisse mensuelle depuis la crise financière de 2009, et leur 17e mois de recul d'affilée. Elles avaient déjà nettement fléchi en mars (-11,7%).

Le consensus d'économistes Bloomberg s'attendait toutefois à une chute légèrement supérieure (-22,2%), alors que les confinements en Europe et aux États-Unis battaient leur plein, mettant leurs économies à l'arrêt.

Le gouvernement japonais avait par ailleurs décrété l'état d'urgence dans le pays au début avril, ce qui encore davantage freiné l'économie nationale.

Importations en baisse

Les exportations japonaises vers les États-Unis se sont effondrées de 37,8% en avril sur un an et celles vers l'Europe occidentale de 30,4%, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère nippon des finances. Le repli des expéditions de marchandises vers la Chine a en revanche ralenti (-4,1%) comparé à mars (-8,7%).

Du côté des importations japonaises en avril, elles ont baissé de 7,2% sur un an pour atteindre 6132,7 milliards de yens, après une baisse de 5% en mars.

Les importations japonaises d'Europe occidentale ont notamment reculé de 11,5%, mais celles en provenance de la Chine ont rebondi (+11,7%, après -4,5% en mars). Les importations venant des États-Unis ont par ailleurs continué de légèrement augmenter (+1,6%).

Le Japon a ainsi enregistré un déficit commercial en avril de 930,4 milliards de yens. (ats)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...