Donald Trump reconnait que le dollar est très fort

samedi, 27.07.2019

Le dollar est une très belle chose dans un sens, mais il rend la concurrence plus difficile estime le président américain Donald Trump.

"L'Europe n'est pas très en forme. La Chine n'est pas très en forme (...) Nous sommes l'économie la plus attrayante du monde", a avancé Donald Trump. (Keystone)

Donald Trump a affirmé vendredi que le dollar était "très fort" et souligné que cela compliquait la tâche des entreprises américaines, rendues moins compétitives par rapport à leurs concurrentes profitant de devises plus faibles.

"Le dollar est très fort. Le pays est très fort. Le dollar est une très belle chose dans un sens, mais il rend la concurrence plus difficile", a dit le président dans une longue tirade dans le Bureau ovale, rompant une nouvelle fois avec la longue tradition qui veut que seul le secrétaire américain au Trésor s'exprime --et avec parcimonie-- sur la première monnaie de réserve du monde.

"Nous avons un dollar très puissant. C'est une bonne nouvelle et en dépit de ça, nous nous portons vraiment bien (...) C'est vraiment devenu encore bien plus qu'avant la monnaie de référence", a ajouté M. Trump, soulignant que l'euro ne se portait "pas si bien".

"L'Europe n'est pas très en forme. La Chine n'est pas très en forme (...) Nous sommes l'économie la plus attrayante du monde", a-t-il avancé.

Les sorties répétées du président sur la force du dollar et la faiblesse des devises d'importants partenaires commerciaux des Etats-Unis laissent planer le doute sur ses intentions. Veut-il faire baisser le billet vert? Et comment?

Plus tôt dans la journée, son principal conseiller économique s'était insurgé contre cette idée d'une intervention.

"Faire baisser le dollar, ce n'est pas la question", avait affirmé Larry Kudlow sur la chaîne CNBC. "La semaine dernière, nous avons eu une réunion avec le président et ses principaux conseillers en matière d'économie et nous avons exclu toute intervention sur la devise".

"Un dollar stable, fiable et sûr" attire l'argent des investisseurs aux Etats-Unis "par tombereaux", avait-il ajouté. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...