Etiquettes-énergie plus lisibles dès 2020

mercredi, 23.10.2019

Le Conseil fédéral a donné son feu vert à l'adaptation de plusieurs ordonnances touchant au domaine de l'énergie, dont un nouvelle étiquette-énergie pour les voitures.

Le classement des voitures de tourisme dans les différentes catégories d'efficacité énergétique va évoluer. Seule la consommation d'énergie absolue sera déterminante. (Keystone)

Les Suisses qui veulent acheter une nouvelle voiture pourront bientôt satisfaire plus facilement leurs préoccupations écologiques. Ils disposeront d'une nouvelle étiquette-énergie dès le 1er janvier 2020.

Le Conseil fédéral a donné mercredi son feu vert à l'adaptation de plusieurs ordonnances touchant au domaine de l'énergie. Dans le cadre de la Stratégie énergétique, le but est notamment d'accroître l'efficacité énergétique des voitures de tourisme et de promouvoir les investissements dans les installations de stockage hydroélectriques.

La nouvelle étiquette-énergie comportera moins de texte et d'informations techniques. Les émissions de CO2 liées à la conduite resteront en revanche bien visibles et informatives. Outre une croix fédérale, l'étiquette comportera désormais un code QR permettant au client d'accéder via son portable au catalogue de consommation en ligne.

Le classement des voitures de tourisme dans les différentes catégories d'efficacité énergétique va aussi évoluer. Le poids à vide du véhicule ne sera plus pris en compte. Seule la consommation d'énergie absolue sera déterminante. Désormais illustrée au moyen de l'échelle de flèches en couleur, la catégorie d'efficacité énergétique deviendra en outre plus visible dans la publicité.

D'autres adaptations concernent l'ordonnance sur l'encouragement de la production d'électricité issue d'énergies renouvelables. Les grandes installations hydroélectriques qui développent leur capacité de stockage auront droit à une contribution d'investissement maximale plus élevée (40% au lieu de 35%) et elles seront prioritaires par rapport aux centrales au fil de l'eau.

Solaire moins rétribué

Les listes d'attente concernant les installations photovoltaïques devraient fondre plus vite. Les rétributions seront en effet réduites au 1er avril 2020 en raison de l'évolution actuelle du marché.

La rétribution de l'injection baissera à 9 ct./kWh et la contribution de base dans le cadre des rétributions uniques pour les installations ajoutées ou isolées d'une puissance d'au plus 30 kW passera de 1400 à 1000 francs. Les rétributions uniques des installations intégrées seront elles aussi adaptées de façon à se situer, en moyenne, environ 10% au-dessus des rétributions destinées aux installations ajoutées ou isolées.

Plusieurs délais d'annonce concernant les projets de géothermie seront allongés. Il sera par ailleurs possible de prolonger exceptionnellement de deux mois le délai pour le guichet unique Energie éolienne qui coordonne la planification et l'autorisation d'installations éoliennes.

Les locataires rattachés à une installation de production électrique de leur immeuble ou d'habitations voisines ("regroupement dans le cadre de la consommation propre") ne doivent pas être pénalisés financièrement. Il sera précisé dans l'ordonnance sur l'énergie que les coûts internes facturés ne doivent pas dépasser les coûts du produit électrique standard extérieur. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...