Coronavirus: aide de 879 millions aux banques de développement

mercredi, 27.05.2020

Le Conseil fédéral a décidé de verser une aide aux reconstitutions des ressources de l'Association internationale de développement et du Fonds africain de développement.

La Suisse contribuera pour 115 millions de francs à l'Initiative d'allégement de la dette multilatérale. (Keystone)

La Suisse va soutenir les banques de développement dans la lutte contre la pauvreté et la gestion de crise à hauteur de 879 millions de francs. Les moyens dégagés seront utilisés pour aider les pays les plus pauvres dans la crise du Covid-19.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi de verser cette contribution aux reconstitutions des ressources de l'Association internationale de développement et du Fonds africain de développement. La Suisse contribuera par ailleurs pour 115 millions de francs à l'Initiative d'allégement de la dette multilatérale.

Les banques multilatérales de développement jouent un rôle clé dans la gestion de la crise et la lutte contre l'extrême pauvreté, estime le Conseil fédéral. Leur expertise et leurs ressources financières leur permettent d'oeuvrer efficacement contre les pandémies, les crises financières et le changement climatique.

L'Association internationale de développement, liée à la Banque mondiale, va investir 82 milliards de dollars ces trois prochaines années dans le développement des pays les plus pauvres. L'objectif est d'encourager la croissance économique de ces pays, de renforcer leur résilience et d'améliorer les perspectives économiques et sociales des personnes les plus démunies.

La banque va également investir jusqu'à 50 milliards de dollars ces quinze prochains mois pour atténuer les conséquences de la pandémie.

Les moyens financiers du Fonds africain de développement, qui s'élèvent à 7,6 milliards de dollars, bénéficient quant à eux principalement aux pays les plus fragiles et sont destinés en particulier à la migration irrégulière et à la fuite de populations.

Les engagements pris par la Suisse au titre de sa participation aux reconstitutions des ressources se montent à 683 millions pour l'Association internationale de développement et à 196 millions pour le Fonds africain. Les versements s'étaleront sur neuf ou dix ans. (awp)

>> Notre dossier coronavirus





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...