Retour des travailleurs d'Etats tiers possible dès le 6 juillet

mercredi, 24.06.2020

Le Conseil fédéral a décidé de lever les restrictions à l'admission des travailleurs d'Etats tiers mises en place à cause de la pandémie de Covid-19.

Les frontières avec les Etats Schengen sont ouvertes depuis le 15 juin. (Keystone)

Les travailleurs de pays hors Union européenne et AELE pourront dès le 6 juillet à nouveau venir en Suisse pour y travailler. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de lever les restrictions à l'admission de ces personnes mises en place à cause du coronavirus. Les ressortissants de ces pays ne pourront toutefois pas encore passer leurs vacances en Suisse.

Les frontières avec les Etats Schengen sont ouvertes depuis le 15 juin. Depuis cette date, la libre circulation des personnes est rétablie avec tous les Etats membres de l'Union européenne ou de l'Association européenne de libre-échange, ainsi que le Royaume-Uni.

Le Conseil fédéral franchit désormais un pas supplémentaire. Les travailleurs d'Etats tiers seront autorisés à venir travailler en Suisse comme avant la crise, selon le système de contingents. Ils pourront accéder notamment à des emplois dans le tourisme ou la culture et à des formations rémunérées (travail au pair, stage agricole ou échanges).

Le 6 juillet, les demandes émanant de ressortissants d'Etats tiers n'exerçant pas d'activité lucrative, comme les retraités, seront à nouveau traitées par les cantons. Elles devront correspondre aux critères ordinaires du droit des étrangers.

Pas encore de touristes

L'entrée de ressortissants d'Etats tiers pour des séjours de moins de 90 jours, pour y passer des vacances, y mener des discussions d'affaires non urgentes ou y suivre une formation de courte durée ou un traitement médical, reste interdite, sauf nécessité absolue. Cette dernière restriction sera levée en coordination avec les autres Etats Schengen.

En fonction de l'évolution de la situation épidémiologique dans les Etats tiers, l'interdiction d'entrée sera levée progressivement avant même le 6 juillet pour certains pays. La levée sera coordonnée par la Commission européenne, qui mettra régulièrement à jour une liste d'Etats tiers dans lesquels la pandémie est sous contrôle. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...