Les déductions fiscales des primes maladies pourraient doubler

mercredi, 06.03.2019

Le Conseil des Etats a transmis au Conseil fédéral une motion visant à doubler les déductions fiscales des primes maladies.

Avec la motion déposée par Jean-Pierre Grin, la déduction pour une personne seule passerait à 3000 francs, celle pour couple marié serait de 6100 francs. (Keystone)

Les déductions des primes maladie du revenu imposable pourraient doubler. Par 30 voix contre 13, le Conseil des Etats a transmis mercredi au Conseil fédéral une motion en ce sens. Il a en revanche refusé une déduction échelonnée en fonction du revenu.

Aujourd'hui, au niveau fédéral, les époux en ménage commun peuvent déduire jusqu'à 3500 francs et les autres contribuables jusqu'à 1700 francs. Avec la motion déposée par Jean-Pierre Grin (UDC/VD), la déduction pour une personne seule passerait à 3000 francs, celle pour couple marié serait de 6100 francs et celle pour enfant et personne à charge de 1200 francs, a expliqué Isidor Baumann (PDC/UR) au nom de la commission.

"Il est nécessaire d'agir", estime ce dernier. Les primes d'assurance-maladie ne cessent d'augmenter et mènent à une perte réelle de salaire. Une augmentation des déductions paraît justifiée.

Pour Roberto Zanetti (PS/SO), une hausse des déductions profitera surtout aux hauts revenus. Pour les couples mariés avec des enfants, une telle déduction n'aura que peu d'effet.

Un avis que partage le ministre des finances Ueli Maurer. Cela coûtera 500 millions de francs à la Confédération. "L'argent ne pousse pas sur les arbres", a-t-il lancé. Il faudra compenser cette perte par des augmentations d'impôts ailleurs ou par des coupes dans les budgets des collectivités publiques. Au final, les contribuables en feront les frais.

Pas question en revanche de déduire entièrement les primes si le revenu imposable est de 150'000 francs ou inférieur. Les sénateurs ont tacitement enterré une motion de Fabio Regazzi (PDC/TI). Le système aurait été dégressif. A partir de 301'000 francs, seuls 10% du total des primes versées auraient été déductibles.

Le Conseil des Etats a estimé que l'échelonnement des déductions était problématique et qu'il compliquerait le système fiscal. Le National avait accepté le texte en mai 2017 par 120 voix contre 53. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...