Les visas seront plus chers et plus longs à obtenir

mercredi, 14.08.2019

La Suisse durcit sa politique de visas dans le sillage européen. Plus de temps et plus d'argent seront nécessaires pour leur obtention.

L'émolument perçu sur le sésame pour adulte passera de l'équivalent de 60 euros à 80 euros.(Keystone)

La Suisse durcit sa politique de visas à partir du 1er février 2020 en reprenant la dernière adaptation du code des visas européen. Les sésames deviendront plus chers et l'Etat pourra faire pression dans le domaine des retours. Le Conseil fédéral a adopté mercredi les modifications législatives nécessaires.

Les États Schengen ont adapté le code européen afin de mieux défendre leurs intérêts dans le domaine des retours. Ils entendent pouvoir exercer une plus grande pression, via la politique menée en matière de visas, sur les pays tiers peu coopératifs. Des incitations négatives telles que de plus longues durées de procédure de délivrances de visas sont
prévues.

L'émolument perçu sur le sésame pour adulte passera de l'équivalent de 60 euros à 80 euros. Pour les mineurs âgés de 6 à 12 ans, il augmentera de 5 euros et passera à 40 euros.
Les procédures seront par ailleurs plus rapides et plus souples. Une demande de visa pourra être introduite six mois avant le voyage au lieu de trois. Elle pourra également être remplie en ligne. Des visas à entrées multiples pourront aussi être délivrés pour une plus longue période, de cinq ans au plus, ce qui réduira les formalités administratives pour les voyageurs réguliers.(awp)





 
 
 
 

...