"Une solution pragmatique à deux problèmes urgents pour la Suisse"

mardi, 19.02.2019

La réaction d'Aude Pugin, CEO d’APCO Technologies à Aigle et présidente de la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, à la réforme fiscale des entreprises.

SM

Aude Pugin, CEO d'APCO Technologies à Aigles.

«Le projet fiscal soumis au vote le 19 mai prochain apporte de façon pragmatique une solution à deux problèmes urgents pour la Suisse: l'imposition des entreprises et le financement des retraites. S’agissant du volet social de cette réforme, l'idée de verser une contribution pour stabiliser l'assurance-vieillesse est judicieuse. On constate aujourd’hui que les fonds de compensation de l'AVS, de l'AI et du régime des APG ont enregistré un rendement négatif l'an dernier. Consolider le 1er pilier est donc plus que jamais nécessaire. Quant au volet fiscal, il s’impose également, puisque les statuts spéciaux doivent être abrogés, sous peine pour notre pays d’être placé sur une liste grise par la communauté internationale, et de voir les entreprises partir sous d'autres cieux.

Du point de vue des PME, cette réforme permet enfin de baisser leur imposition et est en cela une vraie bouffée d’oxygène, en particulier pour nos nombreuses sociétés exportatrices. Les entreprises disposeront de davantage de moyens pour investir dans la recherche et l'innovation , ce qui est essentiel afin d’assurer leur compétitivité de demain. Par ailleurs, ce projet met en place les adaptations fiscales nécessaires pour que la Suisse demeure un site d’implantation de choix, dans le monde des PME comme des multinationales.

La RIE III vaudoise, adoptée en 2016, consistait également en un compromis entre fiscalité et social. La population s'est montrée très favorable à ce mélange des genres en plébiscitant cette réforme, aujourd’hui déjà appliquée dans le canton. La réforme fédérale apportera des compensations financières essentielles aux cantons ainsi qu’aux communes. La RFFA est donc nécessaire pour finaliser la réforme vaudoise et elle s’impose plus largement pour garantir la stabilité et la prévisibilité indispensables au développement de notre tissu économique. Ce projet fiscal est absolument fondamental pour notre pays et pour notre économie.»

>> Lire aussi: Vers une treizième rente en faveur de l’AVS

 

 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...