L’exposition précoce, la clé du changement

lundi, 15.10.2018

La jeune ONG genevoise Rights Tech Women vise à analyser pourquoi il y a si peu de femmes dans les STEM.

Sophie Marenne

Monika Ambrozowicz. Cofondatrice de Rights Tech Women, elle pilote aussi la cellule genevoise de Geek Girls Carrots, un lieu de réseautage mais aussi un «safe space» pour prendre la parole car il y règne une atmosphère bienveillante.

Le nombre peu élevé de femmes en informatique est interpellant mais saviez-vous qu’à l’avenir, ce sera probablement pire? «La tendance est au déclin. Une récente étude d’Accenture avertit qu’au rythme où évoluent les choses, le nombre de professionnelles en IT passera 24 à 22% d’ici 2025 si rien...





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...