Sécurité: la Suisse veut développer sa collaboration avec la France

dimanche, 17.02.2019

La cheffe du Département de la défense, Viola Amherd, a fait le point avec Florence Parly sur le projet Air2030.

La conseillère fédérale Viola Amherd a qualifié sa rencontre avec son homologue française Florence Parly de "particulièrement importante".

La conseillère fédérale Viola Amherd a qualifié sa rencontre avec son homologue française Florence Parly de "particulièrement importante". Celle-ci s'est déroulée en marge de la Conférence sur la sécurité à Munich, qui se termine dimanche après trois jours.

La cheffe du Département de la défense a fait le point avec Florence Parly sur le projet "Air2030", a indiqué la ministre helvétique. La France est sur les rangs pour vendre à la Suisse un nouvel avion de chasse et un nouveau système de défense sol-air.

Elles ont également abordé des thématiques comme la cybersécurité et la protection contre les dangers atomiques, biologiques et chimiques (ABC). La Suisse et la France souhaitent coopérer plus étroitement dans ces deux domaines.

Revenant à la Conférence de Munich sur la sécurité, Viola Amherd estime qu'elle est à la politique de sécurité ce que le Forum économique mondial de Davos est à l'économie: une des plateformes les plus importantes pour échanger sur des sujets d'actualité.

Plusieurs points inquiétants

Viola Amherd a mis le doigt sur plusieurs points inquiétants samedi à Munich devant la presse. Elle a évoqué le retrait de traités de désarmement, le retour d'une politique de puissance plus agressive ou les effets du changement climatique.

La situation générale en matière de sécurité et de développement est jugée préoccupante, estime la ministre de la Défense après avoir participé à divers groupes de discussion. Mme Amherd a pu profiter de cette Conférence pour s'entretenir brièvement avec ses homologues de différents pays. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...