Hausse de la consommation d'énergies renouvelables

vendredi, 05.04.2019

Les Suisses ont consommé davantage d'électricité issue d'énergies renouvelable en 2017. La part est passée à 68%, contre 62% un an auparavant. Le nucléaire a reculé de 16,9% à 15,1%. Ces chiffres ne concordent pas avec l'électricité produite.

La part des nouvelles énergies renouvelables a continué d'augmenter.(Keystone)

La Suisse ne consomme en effet pas que du courant d'origine indigène. Elle importe et exporte de l'électricité. Celle produite en Suisse est issue à 59,6% de la force hydraulique, à 31,7% de l'énergie nucléaire, à 2,7% des énergies fossiles et à 6% des énergies renouvelables.

Rayon consommation, 60,5% du courant était fourni en 2017 par de grandes centrales hydrauliques, contre 55,9% en 2016. Quatre cinquièmes de cette électricité ont été produits en Suisse (85,9% en 2016). Côté nucléaire, 93,6% étaient d'origine helvétique (91,8%), a indiqué vendredi l'Office fédéral de l'énergie.

La part des nouvelles énergies renouvelables (soleil, vent, biomasse et petite hydraulique) a continué d'augmenter, passant de 5,9% à 7,2%. 91% de ce courant ont été produits en Suisse et près des trois quarts ont été encouragés par la rétribution à prix coûtant. Une faible part de l'électricité fournie en 2017 provenait de déchets (0,8%) et d'agents énergétiques fossiles (0,4%).

Restent 16,1% issus de sources non vérifiables (19,4% en 2016). Cette proportion relativement élevée résulte du fait que les entreprises à forte consommation d'électricité achètent de l'électricité d'origine fossile et nucléaire sur le marché européen sans acquérir les garanties d'origine correspondantes.

On devrait y voir plus clair dès l'année prochaine. L'indication "agents énergétiques non vérifiables" n'est plus autorisée depuis 2018.(awp)





 
 
 
 

...