Coronavirus: des cantons demandent l'aide de l'armée

mercredi, 28.10.2020

Genève et Fribourg ont demandé de l'aide de l'armée dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Les militaires avaient déjà été sollicités lors de la première vague de la pandémie.(Keystone)

L'armée a reçu "une demande de soutien d'un, voire de deux cantons" dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, a indiqué mercredi Daniel Reist, son porte-parole, confirmant une information du Tages-Anzeiger. Fribourg a confirmé avoir déposé une telle requête, tout comme Genève lors de la séance de presse du Conseil d'Etat mercredi après-midi.

Le Conseil d'Etat du canton de Fribourg a adressé mardi au Département fédéral de la défense (DDPS) une demande d'engagement de l'armée en appui à l'hôpital fribourgeois (HFR), a indiqué Didier Page, secrétaire général adjoint de la sécurité et de la justice, à l'agence Keystone-ATS.
"Les besoins exposés, pour un engagement 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, sont d'une trentaine de personnes, essentiellement dans le domaine de l'aide aux soins directs aux patients, mais aussi dans ceux de la logistique (travaux de désinfection) et des transports de patients", précise M. Page dans un courriel.

Le second canton concernée est Genève, comme l'a confirmé le Conseil d'Etat mercredi après-midi. Ce dernier va en parler plus en détail jeudi.

Ces demandes interviennent alors que l'armée a annoncé suspendre tous ses cours de répétition jusqu'à la fin de l'année. Les cours qu'elle considère comme indispensables à un possible soutien aux autorités civiles ne sont pas concernés, a-t-elle précisé.

Les militaires avaient déjà été sollicités lors de la première vague de la pandémie, ce printemps, pour venir en appui au système de santé de différents cantons, à l'Administration fédérale des douanes et aux corps de police cantonaux, avec un maximum de 8000 militaires. Quelque 6000 ont été effectivement engagés.(AWP)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...