L'Initiative des Alpes veut la fin des camions à essence

dimanche, 19.05.2019

En présence de la ministre des Transports Simonetta Sommaruga, les responsables de l'Initiative des Alpes ont discuté de l'interdiction des camions à essence dans le trafic transalpin à partir de 2035.

La ministre des Transports Simonetta Sommaruga a annoncé un paquet de mesures pour accroître le transfert vers le rail. (Keystone)

La ministre des Transports Simonetta Sommaruga a annoncé un paquet de mesures pour accroître le transfert vers le rail lors de la célébration du 30e anniversaire de l'Initiative des Alpes samedi à Goldau (SZ). Ses initiateurs ont discuté de l'interdiction des camions à essence dans le trafic transalpin à partir de 2035.

Quelque 270 membres et invités ont participé à cette célébration, a annoncé l'association pour la protection alpine contre le trafic de transit dans un communiqué. L'association se mobilise depuis 1989 pour la protection des Alpes.

Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), a salué cet engagement. L'Initiative des Alpes a jeté les bases d'une nouvelle politique des transports, selon elle, et cela est désormais devenu une évidence en Suisse.

Nouvelles mesures

La conseillère fédérale a annoncé son intention de renforcer le transfert du trafic de fret vers le rail par de nouvelles mesures. Il s'agit notamment d'une baisse du prix des sillons et des réductions de prix pour les longs trains de marchandises. La Confédération envisage également de maintenir les subventions au transport combiné et d'augmenter la redevance sur les poids lourds plus anciens et plus polluants.

Jon Pult, Président de l'Initiative des Alpes, a plaidé pour une extension de la mission de l'association. L'organisation doit maintenant lutter pour que les émissions de CO2 du trafic marchandises transalpin soient ramenées à zéro le plus rapidement possible.

Sur le plan politique, l'association doit veiller à ce que les 650'000 camions transalpins soient climatiquement neutres. Dès 2035, plus aucun camion à moteur fossile ne devrait franchir les cols alpins, espère l'association. Elle a profité de la célébration de ses 30 ans pour discuter de la nécessité d'une nouvelle initiative afin de mettre en oeuvre ce programme. (awp)





 
 
 
 

...