Coronavirus: l'appli suisse pour retracer les contacts à bout touchant

mardi, 21.04.2020

DP-3T, pour Decentralized Privacy-Preserving Proximity Tracing, est un projet d'un collectif international auquel ont participé des chercheurs de l'EPFL et de l'EPFZ.

DP-3T doit avertir ses utilisateurs lorsqu'ils sont en contact avec des personnes infectées.

L'application suisse qui retrace les chaînes d'infections au Covid-19 et qui doit permettre de maîtriser la pandémie doit être prête d'ici au 11 mai. DP-3T doit avertir ses utilisateurs lorsqu'ils sont en contact avec des personnes infectées.

DP-3T, pour Decentralized Privacy-Preserving Proximity Tracing, est un projet d'un collectif international auquel ont participé des chercheurs de l'EPFL et de l'EPFZ. Une version test a été publiée la semaine dernière, indiquent mardi les deux écoles polytechniques dans un communiqué. Mais le développement se poursuit. L'armée a participé aux premiers essais d'utilisation.

Les utilisateurs avertis de contact peuvent ainsi s'isoler ou se faire tester. L'interruption des chaînes de transmission doit contribuer à freiner l'épidémie jusqu'à ce qu'un vaccin soit disponible sur le marché. L'appli doit être téléchargée sur base volontaire, selon les informations actuelles des autorités suisses.

DP-3T est basé sur le Bluetooth et doit protéger la sphère privée des utilisateurs. Aucune donnée ne doit être sauvegardée de manière centralisée. Des clarifications sont encore en cours concernant la protection des données. Le projet européen a connu un arrêt la semaine dernière. Les chercheurs se sont disputés autour de la conception et de la transparence de l'application.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...