Les entreprises suisses pourront de nouveau engager des travailleurs étrangers

mercredi, 27.05.2020

Dès le 8 juin, les entreprises suisses pourront ainsi de nouveau recruter les travailleurs en provenance de la zone UE/AELE. La liberté de voyager dans l’espace Schengen est prévue, quant à elle, à partir du 6 juillet.

MI avec ats

Comme annoncé, les contrôles aux frontières avec l’Allemagne, l’Autriche et la France seront déjà levés le 15 juin 2020. (Keystone)

Le Conseil fédéral a décidé, lors de sa séance du 27 mai 2020, d’assouplir une nouvelle fois les restrictions d’entrée en Suisse. Les entreprises suisses pourront, à partir du 8 juin,  ainsi de nouveau recruter les travailleurs en provenance de la zone UE/AELE ou d’États tiers dont elles ont un besoin urgent et qu’elles ne parviennent pas à trouver sur le marché suisse du travail.

 Les cantons examineront également les demandes d'autorisation de séjour de courte durée déposées afin de conclure un mariage ou un partenariat enregistré avec un citoyen suisse ou un ressortissant étranger titulaire d'une autorisation de séjour ou d'établissement. Les écoliers et les étudiants seront autorisés à entrer sur le territoire, indépendamment de leur nationalité pour commencer, poursuivre ou terminer leur formation ou leur perfectionnement.  

Par ailleurs, le regroupement de la famille d'un titulaire d'une autorisation d'établissement, de séjour ou de courte durée ou de la famille d'une personne admise à titre provisoire sera de nouveau possible.

Liberté de voyager dans l’espace Schengen à partir du 6 juillet

Des mesures sanitaires, comme la prise de température, un questionnaire sur l'état de santé ou une mise en quarantaine, pourront être ordonnées à la frontière pour certaines catégories de personnes arrivant d'un Etat à risque. Les vols de voyageurs en provenance de l'étranger vers les aéroports de Zurich, de Genève et de Bâle ne seront plus restreints.

La Suisse juge encore prématuré de lever les contrôles à la frontière avec l'Italie dès le 3 juin. Cette ouverture sera coordonnée avec l'Italie ainsi que les autres pays voisins de l'Italie, précise le Conseil fédéral. Les cantons frontaliers, notamment le Tessin, seront aussi entendus.

Le gouvernement prévoit la liberté de voyager au sein de l'espace Schengen d'ici au 6 juillet au plus tard. Cela concerne aussi les restrictions d'entrée en Suisse et l'accès au marché du travail. La situation épidémiologique en Suisse et dans ces pays doit cependant le permettre. La liste des pays à risque sera progressivement adaptée.

Pour les Etats tiers, la libre circulation des personnes et la liberté de voyager seront décidées en concertation avec les Etats Schengen.

>> Notre dossier coronavirus





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...