LIVE: Le paiement des salaires de mars est assuré

mardi, 24.03.2020

CORONAVIRUS. Malgré les difficultés économiques liées à l'épidémie de coronavirus, le paiement des salaires de mars est assuré, a déclaré devant la presse Boris Zürcher, chef de la direction du travail au Seco. Il peut toutefois y avoir quelques retards.

MH avec AWP/ATS

Les liquidités à disposition de la Confédération sont suffisantes, a précisé M. Zürcher.(Keystone)

18h: Le Contrôle fédéral des finances veillera à l'utilisation des fonds 

Le Contrôle fédéral des finances (CDF) adapte sa mission à la crise sanitaire due au coronavirus. Il va surveiller la mise en oeuvre des mesures de soutien annoncées par le Conseil fédéral. Il entend ainsi garantir que les moyens alloués atteignent les buts visés.

Les mesures du gouvernement concernent notamment l'aide aux entreprises, l'assurance-chômage, les allocations pour perte de gain, l'aide aux milieux culturels et sportifs. Compte tenu de la situation, le CDF change son approche d'audit: les examens postérieurs des programmes d'indemnisation seront remplacés par de rapides contrôles par sondage avant l'exécution des dépenses.

17h: Une plateforme pour trouver des aides aux récoltes en Suisse

En raison des restrictions de déplacements en Europe décidées dans le cadre du Covid-19, l'agriculture peine à recruter du personnel. Une plateforme d'embauche a été mise sur pied pour trouver des travailleurs dans des branches actuellement à l'arrêt forcé.

L'initiative émane de Fruit-Union Suisse, l'Union maraîchère suisse (UMS) et la plateforme d'emploi flexible Coople. Elle vise à assurer les récoltes 2020, indiquent mardi les trois organisations dans un communiqué. L'appel s'adresse notamment aux employés de la gastronomie et de l'hébergement qui sont actuellement privés de travail.

16h45: Plus de 2,6 milliards de personnes appelées à se confiner dans le monde 

Le confinement de l'Inde, qui entrera en vigueur à minuit (19h30 heure suisse), porte à plus de 2,6 milliards le nombre de personnes appelées par leurs autorités à rester confinées chez elles pour lutter contre la propagation du Covid-19, selon un comptage réalisé mardi à partir d'une base de données de l'AFP.

La plupart des pays concernés ont décrété un confinement obligatoire, comme en Inde, au Royaume-Uni, en France, en Italie ou en Colombie. Les autres pays ont mis en place des couvre-feux, des quarantaines ou se sont contentés de recommandations appuyées.

16h00: Salt introduit le chômage partiel en raison du coronavirus

Salt se retrouve contraint d'introduire du chômage partiel en raison du coronavirus, car une large partie de ses magasins sont fermés. Le numéro trois helvétique des télécoms, qui a vu ses recettes baisser en 2019, fait aussi face à une chute des revenus du roaming en raison du recul des voyages à l'étranger.

15h45: Wall Street grimpe à l'ouverture, plus optimiste sur le plan de relance 

Wall Street ouvrait en très nette hausse mardi, espérant que le plan de relance de l'économie américaine pour faire face à l'impact du coronavirus sera bientôt adopté par le Sénat.

Vers 14H30 GMT, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average montait de 7,63%, à 20.010,78 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, gagnait 6,09%, à 7.278,44 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 6,082%, à 2.389,88 points.

La Bourse new-yorkaise avait chuté lundi, dans un marché s'inquiétant de l'impasse politique sur ces mesures d'aide et peu rassuré par de nouvelles annonces de la Fed: le Dow Jones avait cédé 3,04%, tombant à son plus bas depuis novembre 2016, et le Nasdaq avait abandonné 0,27%.

15h40: Le G7 Finance promet de tout faire pour rétablir croissance et emploi 

Les grands argentiers des sept pays les plus industrialisés (G7) ont promis mardi de faire "tout ce qui est nécessaire pour restaurer la confiance, la croissance économique et de protéger l'emploi" face aux ravages économiques de la pandémie de Covid-19.

Dans un communiqué commun publié à Washington, ils soulignent leur volonté de coopérer -- avec les responsables des Banques centrales -- pour faire face à la crise qui devrait précipiter l'économie mondiale dans la récession cette année.

"Parallèlement aux efforts de nos pays pour étendre les services de santé, les ministères des Finances du G7 entreprennent et recommandent à tous les pays d'entreprendre un soutien en matière de liquidités et une expansion budgétaire pour atténuer les impacts économiques négatifs associés à la propagation" du coronavirus.

Ils se sont aussi dit disposés à soutenir l'économie aussi longtemps que nécessaire.

Ils relèvent en outre la nécessité de "cibler efficacement" les efforts pour soutenir les citoyens et les entreprises les plus vulnérables.

14h40: Réouverture d'une prison à Zurich pour des détenus infectés  

Le canton de Zurich a décidé de rouvrir la prison de Horgen pour y installer des détenus infectés par le coronavirus. L'établissement était fermé depuis le mois de décembre.

La prison de Horgen sera une sorte d'infirmerie pour les détenus infectés, a indiqué mardi le service d'application des peines du canton de Zurich. Il confirme ainsi une information de la radio alémanique SRF1. En principe, les détenus infectés sont traités dans la prison dans laquelle ils purgent leur peine. La prison de Horgen accueillera des prisonniers qui ont besoin de soins plus intensifs.

Actuellement, le projet est en phase de planification. On ne sait pas encore combien de prisonniers seront transférés à Horgen. Dans une première phase, seuls des détenus de prisons zurichoises pourront y être soignés. Une collaboration avec d'autres cantons est prévue, ont précisé les autorités.

14h30: Le paiement des salaires de mars est assuré 

Malgré les difficultés économiques liées à l'épidémie de coronavirus, le paiement des salaires de mars est assuré, a déclaré devant la presse Boris Zürcher, chef de la direction du travail au Seco. Il peut toutefois y avoir quelques retards.

Les liquidités à disposition de la Confédération sont suffisantes, a précisé M. Zürcher devant la presse à Berne. Elles devraient suffire pour les deux à trois prochains mois.

Le nombre de demandes de chômage partiel continue par ailleurs à augmenter. Le Secrétariat d'Etat à l'économie a reçu des demandes pour 400'000 employés de 27'000 entreprises. Cela correspond à environ 8% des employés, a précisé M. Zürcher.

14h00: L'ETH Zurich fournit des équipements de laboratoire pour les tests

L'ETH Zurich met à disposition du canton de Thurgovie des équipements de laboratoire pour produire des tests de dépistage pour le coronavirus. Ces équipements n'étaient pas utilisés en raison de recherches limitées à cause du coronavirus.

"Le plus important est de fournir une aide rapide et simple en cas d'urgence et donc de faire notre part pour contenir la pandémie de coronavirus", a déclaré mardi Detlef Günther, vice-président de la recherche de l'ETH Zurich. Cela "implique également de mettre de l'infrastructure de recherche, que nous avons dû fermer, à la disposition de ceux qui en ont un besoin urgent".

Le canton de Thurgovie va ainsi pouvoir disposer d'un "Lightcycler 480" doté d'une infrastructure appropriée. L'appareil sera utilisé pour la production de bâtonnets de tests de dépistage. L'appareil se trouve normalement dans le Centre de la diversité génétique (CDG) du département des sciences des systèmes environnementaux de l'ETH Zurich.

13h50: Alain Berset parle d'une épreuve appelée à durer un moment

Le conseiller fédéral Alain Berset n'a pas caché, mardi, que la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus sera longue. "Il faut nous préparer à ce que ça dure un moment", a-t-il déclaré lors d'un point de presse télévisuel organisé après une visite des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

"La situation actuelle met à rude épreuve notre manière de fonctionner", a ajouté le Ministre de la santé. Il s'est toutefois dit marqué par sa rencontre avec le personnel de l'établissement hospitalier genevois. "Il existe une volonté d'agir impressionnante et une grande capacité d'adaptation".

M. Berset a souligné que la propagation du virus continuait d'être rapide et que Genève, en Suisse, était une région particulièrement touchée par l'épidémie de Covid-19. Le conseiller fédéral a aussi relevé que la Suisse était le premier pays au monde au nombre de personnes testées par habitant, devant la Corée du Sud.

13h30: Coronavirus: Postfinance peut accorder des prêts de soutien aux PME

Postfinance a fait savoir mardi qu'elle peut accorder des prêts relais à ses clients PME pour faire face à la crise du coronavirus. Dans le cadre d'une décision du Conseil fédéral attendue pour mercredi, la filiale financière de la Poste aura elle aussi la possibilité d'autoriser des prêts pour un montant maximal de 500'000 francs à des entreprises en difficulté.

12h40: Hausse de près de 800 cas confirmés de Covid-19 en Suisse 

Le nombre de cas de Covid-19 continue sa progression en Suisse. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 8836 cas positifs, soit près de 800 en plus que la veille. Berne recense aussi 90 décès dus probablement à la maladie.

"A l'heure actuelle, 86 personnes sont décédées en Suisse des suites de la maladie. Quatre autres décès peuvent être attribués au Covid-19, mais aucun résultat de laboratoire n'est disponible", a précisé l'OFSP sur son site. Lundi à la mi-journée, ce dernier avait fait état de 8060 cas en Suisse et dans la Principauté du Liechtenstein.

12h10: Le site chimique de Monthey va produire 50 tonnes de solution hydro-alcoolique

Des entreprises chimiques du site de Monthey (VS) vont donner cinquante tonnes de solution hydro-alcoolique au CHUV à Lausanne pour le nettoyage des mains. Les cinq premières tonnes partiront cette semaine.

Huntsman va produire ce gel de désinfection des mains en collaboration avec Syngenta qui fournit un des matériaux de base, a expliqué mardi à Keystone-ATS Edward Wynne Morris, porte-parole de Huntsman. Entre trois et cinq tonnes seront livrées chaque semaine.

12h00: L'immobilier suisse ne plongera pas dans la crise selon Credit Suisse

Le marché immobilier suisse ne sera pas mis à genou par la crise du coronavirus. Mais il s'exposera à des coups et blessures. En particulier les promoteurs de nouvelles constructions et de l'immobilier de luxe risquent de souffrir le plus, estime Credit Suisse (CS) dans sa dernière étude "Monitor Switzerland", publiée mardi.

11h50: Cinq morts supplémentaires au Tessin

Dans le canton du Tessin, cinq personnes ont succombé au Covid-19 durant les 24 dernières heures. Par ailleurs, 46 nouvelles contaminations ont été recensées, ont indiqué mardi les autorités tessinoises. Au total, le canton du Sud des Alpes compte 1211 personnes porteuses du coronavirus. 53 sont mortes de cette maladie pulmonaire.

11h40:  Le Jura prend des mesures pour soutenir l'économie cantonale

Les mesures prises par le Jura doivent renforcer le dispositif fédéral, a expliqué mardi le Gouvernement jurassien. Elles concernent en premier lieu la fiscalité: report du délai pour la remise des déclarations d'impôt 2019, adaptation des acomptes 2020 et suspension des intérêts moratoires jusqu'au 31 août.

L'exécutif a aussi souhaité soutenir les entreprises qui engageront un apprenti à l'automne malgré la situation actuelle par le biais d'une aide financière unique. Il entend également appuyer les projets innovants visant à maintenir l'activité économique et les entreprises créées récemment et sans chiffre d'affaires important.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

Le Jura va aussi simplifier la procédure de versement de l'aide sociale. Les bénéficiaires ne devront plus justifier tous leurs frais et se verront verser un montant forfaitaire pendant trois mois. Il s'agit ainsi de limiter les contacts. Il entend aussi soutenir les chômeurs en fin de droit.

11h30: Bourse Zurich: le moral tient bon, le SMI au-dessus de 8500 points 

La reprise amorcée mardi matin à la Bourse suisse semblait se confirmer à l'approche de la mi-journée. Les nouvelles encourageantes sur la situation sanitaire en Chine donnaient un nouvel élan aux investisseurs, au lendemain d'une nouvelle journée dans le roge vif sur les marchés.

A 11h05, le Swiss Market Index (SMI) gonflait de 4,69% à 8540,94 points, tandis que le Swiss Leader Index (SLI) gagnait 5,37% à 1244,66 points. Le Swiss Performance Index (SPI) du marché élargi prenait 4,19% à 10'409,22 points. A l'exception de la volatile AMS (-0,1%), toutes les valeurs vedettes paradaient confortablement dans le vert.

Les bancaires étaient particulièrement en forme, surtout Julius Bär (+11,0%), Credit Suisse (+7,8%) et UBS (+7,0%). Temenos caracolait en tête avec une envolée de 11,4%, tandis que Zurich (+8,9%) complétait le trio de tête.

10h30: Les Bourses asiatiques ont repris des couleurs après la Fed, surtout Tokyo

Les grandes Bourses asiatiques se sont reprises mardi.Tokyo ayant même fini euphorique, sur fond de yen plus faible et d'achats d'actifs par la Banque du Japon.

L'indice vedette japonais, le Nikkei, a pris 7,13% à 18'092,35 points (+1204,57 points), après avoir déjà gagné 2% lundi. C'est sa plus forte progression sur une séance depuis février 2016 en pourcentage et depuis septembre 2015 en points.

Les Bourses asiatiques ont salué la nouvelle salve de mesures annoncées la veille par la Fed pour tenter d'amortir le choc de la pandémie de coronavirus sur l'économie américaine, notamment un programme d'achat illimité de bons du Trésor et de titres hypothécaires. Mais Tokyo a aussi surfé sur la baisse du yen, un mouvement de change favorable aux exportateurs nippons car renforçant la compétitivité de leurs produits et gonflant leurs bénéfices réalisés à l'étranger et convertis en yens.

A Hong Kong, l'indice Hang Seng a rebondi de 4,5% à 22'663,49 points, effaçant presque l'ensemble de ses pertes de la veille. Et en Chine continentale l'indice composite de Shanghai a regagné 2,34% à 2722,44 points et celui de Shenzhen 2,1% à 1666,22 points.

10h20: Le Musée national fait don de 3600 masques à l'hôpital de Schwyz

Le Forum de l'histoire suisse à Schwyz, qui fait partie du Musée national, fait don de 3600 masques de protection à l'hôpital de Schwyz. Il avait acquis ces masques pour faire face à une éventuelle crise. Les masques de protection sont actuellement des produits "particulièrement précieux", a indiqué mardi l'hôpital de Schwyz. Il est "reconnaissant" pour ce "beau geste" du Musée national.

10h15: La production de Plastic Omnium reprend en Chine

L'équipementier automobile français Plastic Omnium a annoncé mardi une nette reprise de la production de ses usines en Chine, au moment où les sites européens et américains ferment leur porte à cause du coronavirus.

10h10: vote sur la fusion Le Locle-Les Brenets reporté

Le scrutin en lien avec le projet de fusion des communes des Brenets et du Locle (NE), initialement prévu le 17 mai, est reporté à une date ultérieure.

10h00: La région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) devrait connaître une forte baisse

La région Moyen-Orient et Afrique du Nord (Mena) devrait connaître une "forte baisse" de sa croissance cette année, plombée par la double peine du nouveau coronavirus et de la faiblesse des prix du pétrole, a indiqué mardi le Fonds monétaire international (FMI).

La pandémie de Covid-19 a provoqué un ralentissement de l'activité économique mondiale mais aussi une baisse de la demande de pétrole, dont de nombreuses économies de la région dépendent fortement.

"La région va probablement connaître une forte baisse de croissance cette année", a déclaré le directeur régional du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Jihad Azour, dans un rapport.

09h40: Bourse Zurich: sursaut d'orgueil à l'ouverture 

A 9h10, le Swiss Market Index (SMI) gonflait de 4,15% à 8500,6 points, tandis que le Swiss Leader Index (SLI) gagnait 4,55% à 1235,00 points. Le Swiss Performance Index (SPI) du marché élargi prenait 3,42% à 10'332,45 points. A l'exception de la volatile AMS (-0,5%), toutes les valeurs vedettes paradaient confortablement dans le vert.

Les bancaires étaient particulièrement en forme, surtout Julius Bär (+9,9%), Credit Suisse (+7,5%) et UBS (+6,5%). Lafargeholcim (+6,8%) écartait toutefois le numéro un bancaire helvétique du podium.

Les nouvelles d'entreprises concernaient principalement les trois poids lourds de la cote.

Novartis (+3,5%) et sa filiale Avexis ont revendiqué divers succès cliniques autour de la thérapie génique Zolgensma, devenue en 2019 le traitement unique le plus onéreux de l'histoire.

Roche (+4,0%) va accélérer la capacité de fabrication pour "maximiser la production d'Actemra partout où c'est possible", dans le but d'augmenter l'offre disponible dans le monde entier. Le géant pharmaceutique a annoncé la semaine dernière une étude clinique pour traiter des patients adultes sévèrement touchés par la pneumonie induite par le Covid-19.

Le patron de Nestlé (+2,3%), Mark Schneider, a touché quelque 10 millions de francs en 2019, un salaire augmenté de 5,5% sur un an.

09h30: Prévisions de croissance rabotées pour la Suisse (KOF)

Les économistes interrogés par le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) révisent à leur tour leurs prévisions de croissance pour 2020 et 2021. Cette année, le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse devrait fléchir de 0,2%, alors qu'une hausse de 1,3% était encore attendue lors du sondage effectué en décembre.

Reflet de la propagation du nouveau coronavirus et des mesures mises en oeuvre pour lutter contre la pandémie, les 12 économistes interrogés entre le 3 et le 17 mars dernier, se montrent sans surprise nettement plus pessimistes qu'en décembre. Cette année, les investissements devraient reculer de 0,6%, alors qu'ils étaient attendus en hausse de 0,7% en décembre dernier.

Les investissements dans les biens d'équipements devraient se contracter de 1%, alors qu'une progression de 0,9% était envisagée en décembre 2019. Ceux dans la construction devraient stagner (+0,3% en décembre). Les exportations devraient quant à elles fléchir en termes réels de 0,9% en 2020.

L'inflation devrait rester modérée, les prix à la consommation étant attendus en hausse de 0,2%, contre 0,4% en décembre. Sur le front de l'emploi, le taux de chômage devrait s'afficher à 2,7%, contre 2,6% escompté il y a trois mois.

L'an prochain, le PIB de la Suisse devrait afficher un rebond de 1,3%, à la faveur notamment d'une reprise des investissements, ceux étant anticipés en hausse de 1,3%, et des exportations, lesquelles devraient progresser de 3,3%. Le taux de chômage devrait lui progresser à 1,8%.

Les économistes interrogés par le KOF ont aussi revu leurs anticipations quant à l'évolution du franc par rapport à l'euro et au dollar américain. D'ici trois mois, l'euro devrait noter à 1,06 franc pour remonter à 1,08 franc dans douze mois. En juin, le dollar devrait valoir 0,99 franc, pour se replier à 0,94 franc neuf mois plus tard.

08h55: Liebherr Machines Bulle met à l'arrêt son site de production

La société Liebherr Machines Bulle ferme son site de production jusqu'au 5 avril, en raison de la pandémie due au Covid-19. Elle emploie plus de 1300 personnes dans le chef-lieu du district de la Gruyère.

"Nos fournisseurs et nos clients sont aujourd'hui touchés encore plus par la situation que la semaine dernière", a indiqué lundi soir Liebherr Machines Bulle dans un communiqué. "Ainsi, nos activités opérationnelles ont encore été réduites."

L'entreprise avait déjà annoncé la semaine passée recourir aux réductions de l'horaire de travail, avec un chômage partiel affectant 70% de la production. La question de la réouverture à partir du 6 avril sera évaluée en fonction de l'évolution de la situation.

08h50: Edelweiss a fortement réduit la voilure

La compagnie de vols de vacances Edelweiss est elle aussi durement touchée par la pandémie de coronavirus. La filiale de Swiss a fortement réduit le nombre de ses vols, mis à l'arrêt plusieurs appareils et introduit le chômage partiel pour l'ensemble de ses salariés.

"Nous volons actuellement avec 20% à 30% de notre capacité initialement prévue", a indiqué mardi un porte-parole d'Edelweiss. Depuis le 10 mars, la compagnie aérienne a dû annuler 254 rotations.

07h40: l'indice Nikkei s'est envolé de plus de 7%

La Bourse de Tokyo s'est envolée mardi, soutenue notamment par le repli du yen, les interventions de la Banque du Japon (BoJ) et les nouvelles mesures de la Réserve fédérale américaine (Fed) pour amortir le choc de la pandémie de coronavirus.

L'indice vedette Nikkei a fini sur un bond de 7,13% à 18.092,35 points (+1.204,57 points). C'est sa plus forte progression sur une séance depuis février 2016 en pourcentage et depuis septembre 2015 en points. L'indice élargi Topix a grimpé quant à lui de 3,18% à 1.333,10 points.

07h30: Roche accélère la livraison et la production d'Actemra 

Roche veut faire face à l'annonce d'essais cliniques et à une potentielle augmentation de la demande d'Actemra. Le groupe a annoncé la semaine dernière lancer un essai clinique de phase III sur l'Actemra (tocilizumab) par voie intraveineuse sur des patients adultes sévèrement touchés par la pneumonie induite par le Covid-19.

Par ailleurs, Roche s'engage à livrer autant de tests que possible pour détecter le nouveau Covid-19. "Les tests seront expédiés des sites de production Roche vers des endroits où les infrastructures apparopriées sont en place et où les tests peuvent commencer sans délai", selon le communiqué.

07h20: le confinement de la ville-épicentre de Wuhan bientôt levé

La ville chinoise de Wuhan (centre), berceau de l'épidémie de Covid-19, va lever le 8 avril ses restrictions aux déplacements après plus de deux mois de confinement, ont annoncé mardi les autorités locales.

Les habitants du reste de la province du Hubei pourront sortir des frontières provinciales dès ce mercredi 25 mars. Seuls les habitants sains pourront dans un premier temps se déplacer librement.

Cette zone peuplée de 56 millions d'habitants avait été placée en quarantaine fin janvier. Mais les restrictions sont progressivement levées depuis une visite en mars du président Xi Jinping.

07h15: La France en état d'urgence sanitaire 

La France est officiellement en état d'urgence sanitaire mardi pour deux mois, éloignant ainsi la perspective de sortir fin mars du confinement imposé par la pandémie de coronavirus. La maladie, qui a tué 186 nouveaux malades lundi, soumet le système de santé du pays à très rude épreuve.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

07h00: l'Italie entrevoit "une lumière au bout du tunnel" 

L'Italie, durement frappée par le coronavirus, a enregistré lundi une deuxième baisse consécutive du nombre de morts et de nouveaux cas positifs. Avec 601 nouveaux décès liés au Covid-19, la péninsule a tout de même passé la barre des 6000 morts.

"Ce n'est pas encore le moment de crier victoire, mais nous voyons une lumière au bout du tunnel", a commenté avec Giulio Gallera, responsable de la santé au sein du gouvernement régional de Lombardie, la région italienne la plus touchée avec 28'761 cas et 3776 morts.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...