Congé paternité: les opposants font valoir un mauvais timing

lundi, 10.08.2020

Alors que le Conseil fédéral lance sa campagne pour deux semaines de congé paternité, les opposants à ce projet craignent des licenciements.

Maude Bonvin

«Préserver les places de travail, c’est la priorité des priorités», déclare Olivier Mark. (Usam)

L’Union suisse des arts et métiers (Usam) s’est prononcée à deux reprises sur le congé paternité. L’automne passé, son assemblée a plébiscité deux semaines de congé pour les pères. «Et puis le coronavirus est arrivé. En mai, notre législatif s’est interrogé: est-ce que c’est le bon moment?»,...





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...