Varo Energy prépare son IPO à Amsterdam

mardi, 20.03.2018

Varo Energy prévoit de faire son entrée à la Bourse d’Amsterdam dans les prochaines semaines.

La société détient l'intégralité de la raffinerie de Cressier et près de la moitié de celle de Bayernoil. (keystone)

Varo Energy qui exploite notamment la raffinerie de Cressier, prévoit de faire son entrée à la Bourse d’Amsterdam dans les prochaines semaines. L’opération se composera des actions existantes du groupe, détenues conjointement par les sociétés Vitol, North Sea et Carlyle. Le flottant devra représenter 30 à 40% du capital-actions, hors traditionnel option de surallocation de jusqu’à 15%, a annoncé lundi le groupe. Varo Energy e enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires de 13,4 milliards de dollars, pour un excédent d’exploitation de 371 millions de dollars, en hausse de 13% sur un an.

La société détient l’intégralité de la raffinerie de Cressier et une participation de 45% dans celle de Bayernoil, en Allemagne. Son portefeuille comprend encore une usine de bitume, 144 points de distribution de carburant, 232 commerces de détail et 12 postes de soutage.

Le géant du négoce pétrolier Vitol, le gérant d’actifs Carlyle et la société financière néerlandaise Reggeborgh Invest, veulent lever des fonds pour assurer le développement de Varo tout en promettant aux actionnaires de solides dividendes.

«Nous sommes convaincus que la demande de carburants de nos clients ne se démentira pas, notamment dans les renouvelables, et estimons être bien positionnés pour y répondre. Nous sommes prêts pour la prochaine étape du développement et de la croissance de Varo», a déclaré le directeur général Roger Brown. – (ats)





 

 

 

 


...