Enquête sur des défaillances d'airbags sur des Hyundai et Kia

dimanche, 18.03.2018

Une enquête a été lancée aux Etats-Unis pour déterminer la cause de défaillances d'airbags sur des Kia et Hyundai lors d'accidents.

Hyundai a rédigé un rapport fin février qui a conduit à un rappel de véhicules mais "n'a pas identifié de remède".

L'agence de sécurité routière américaine (NHTSA) a ouvert une enquête à la suite d'une série de décès lors d'accidents de véhicules Hyundai et Kia, au cours desquels les airbags ne se sont pas déclenchés.

Le bureau des enquêtes de la NHTSA (National highway traffic safety administration) "a été informée de six accidents matériels sévères impliquant des véhicules Hyundai et Kia au cours desquels les airbags ne se sont pas déclenchés après un choc frontal", est-il indiqué dans un communiqué publié sur son site internet.

Ces accidents ont causé la mort de quatre personnes et fait six blessés.

Une "défaillance de l'unité de commande des airbags peut empêcher les coussins gonflables frontaux de se déployer en cas de collision", est-il précisé.

Hyundai a rédigé un rapport fin février qui a conduit à un rappel de véhicules mais "n'a pas identifié de remède".

L'enquête de l'Office of defects investigation (ODI), ouverte vendredi, va évaluer l'ampleur du rappel de véhicules, contrôler si Kia et d'autres constructeurs utilisent le même dispositif de commande des airbags, et examiner les facteurs à l'origine du problème, a indiqué la NHTSA.

Quelque 425.000 véhicules pourraient être concernés par cette défaillance. (awp)





 
 

...