e-Potek: une levée de fonds d’un million de francs

mercredi, 22.01.2020

Un an et demi après sa création, le premier tour de financement permet à la fintech genevoise e-Potek d’ouvrir un bureau à Lausanne et de doubler ses effectifs. Interview.

Elsa Floret

Yannis Eggert, CEO et Florian Bienefelt, CTO d'e-Potek à Genève.

e-Potek, start-up active dans le financement hypothécaire créée à Genève en 2018, accélère son développement en Suisse romande, avec l’ouverture d’un bureau à Lausanne, grâce à un premier tour de financement d’un million de francs suisses et l’arrivée d’investisseurs au capital.

Parmi eux, figurent François Reyl, directeur général de Reyl; Simon Comina, actionnaire & CFO de Property Finder Group; Stéphane Pictet, CEO & fondateur de Virtual Network;  Léonard Cohen, fondateur de Realforce & de Léonard Properties; Gérard Paratte, fondateur d’ImmoStreet, CEO de ListGlobally & administrateur de Portia Suisse et Laurent Widmer, investisseur immobilier, ayant vendu récemment son entreprise active dans la vente de détail. D’autres préfèrent rester anonymes.

«Je suis très heureux de soutenir ce projet à la fois innovant et entrepreneurial, qui correspond pleinement à nos valeurs et à notre soutien à l’univers des fintech», précise François Reyl, directeur général de Reyl.

Accompagnée depuis ses débuts par Daniel Udry, avocat d’affaires, 100 Rhône avocats et Cyril de Bavier, Swissroc Capital Holding, membres du conseil d’administration; e-Potek est codirigée par Florian Bienefelt, ingénieur en microtechnique (EPFL et Stanford), CTO et Yannis Eggert, spécialiste en financement hypothécaire, CEO.

Leur objectif est de devenir le leader dans le domaine du courtage en financement hypothécaire, avec à terme, un traitement annuel de financements hypothécaires pour un volume supérieur à deux milliards de francs, sur la Suisse.

«Le cycle de vente dans notre métier est très long, de trois à neuf mois entre l’arrivée d’un client et un retour pour nous. La croissance organique prend du temps. Cette levée de fonds va catalyser notre croissance en nous permettant d’accélérer», précise Florian Bienefelt, CTO d’e-Potek, pour qui l’industrie souffre d’un manque d’innovation depuis des décennies avec des processus manuels devenus obsolètes face aux attentes et aux habitudes des futurs propriétaires.

Fort développement en Suisse romande en 2020


Le focus est mis sur la Suisse romande en 2020, avec un doublement d’effectifs, soit une vingtaine de collaborateurs répartis entre Genève et le futur bureau de Lausanne.

«Nous sortons renforcés de cette opération grâce à l’expérience et aux profils d’entrepreneurs de nos investisseurs stratégiques. Bien plus qu’une levée de fonds, il s’agit d’associer à e-Potek leur expertise dans les nouvelles technologies, la finance et l’immobilier», détaille Daniel Udry, avocat d’affaires, 100 Rhône avocats, membre du conseil d’administration d’e-Potek.

La plateforme en ligne développée par e-Potek permet aux particuliers, aux courtiers et aux promoteurs immobiliers d’obtenir les offres de financements hypothécaires de tous les prêteurs du marché, en quelques clics.

Après 9 mois d’activité à Genève, e-Potek réalise un volume d’affaires hypothécaires de 380 millions de francs et traite un volume annuel supérieur à 500 millions de francs, fin 2019.

L’objectif du bureau de courtage, affilié à la FINMA est de doubler fin 2020, sur des financements de logements, dont les valeurs varient entre 500.000 et 5 millions de francs.

100 milliards de francs de prêts octroyés par an


Le marché du financement hypothécaire représente, en Suisse, un montant supérieur à
100 milliards de francs de prêts octroyés chaque année.

«Le marché du financement hypothécaire en Suisse représente un volume supérieur à 1000 milliards de francs et la croissance annuelle nette atteint 100 milliards. Aujourd’hui, moins de 10 % du marché est géré par des courtiers / intermédiaires en financements hypothécaires alors que cette part de marché est supérieure à 50 % dans certains pays européens. Un de nos objectifs est d’atteindre 2 milliards de prêts hypothécaires, soit le volume annuel traité par le leader actuel du marché, Money Park, pionnier, qui demeure un exemple dans l’industrie», explique Yannis Eggert, CEO d’e-Potek, pour qui la concurrence est saine dans ce secteur d’activité, vu sa taille.

«Nous sommes dans un marché en forte croissance, poussé par des taux d’intérêt très bas. L’argent est bon marché et la différence entre la location et l’achat n’a jamais été aussi importante à l’avantage de l’accès à la propriété. Par ailleurs, nous sommes encore dans un marché où la proportion de propriétaires, même si elle est en croissance, reste très faible par rapport au reste de l’Europe. Dès lors, les caractéristiques inhérentes au marché suisse couplées à un environnement porteur créent les conditions favorables pour augmenter notre part de marché», conclut Cyril de Bavier, Swissroc Capital Holding, membre du conseil d’administration d’e-Potek.





 

 


...