Pour les Vert'libéraux, la Confédération dépense trop pour l'agriculture

dimanche, 19.07.2020

"Nous mangeons très clairement trop de viande", selon le président du PVL. Il demande que les subventions fédérales soutiennent davantage l'alimentation végétarienne.

Jürg Grossen, président du PVL, demande encore des droits de douane plus élevés pour les produits nuisibles au climat. (Keystone)

Le président des Vert'libéraux Jürg Grossen veut réduire la consommation de viande en Suisse. Il demande que les subventions fédérales soutiennent davantage l'alimentation végétarienne.

"Nous mangeons très clairement trop de viande", déclare Jürg Grossen dans une interview au journal dominical SonntagsBlick. Pour des raisons écologiques, la Suisse ne peut pas continuer comme ça, ajoute-t-il. Pour le PVL, la Confédération dépense trop pour l'agriculture.

"Il faudrait utiliser cet argent là où les avantages sont les plus importants", selon le conseiller national. La production végétale apporte plus de calories sur la même surface utilisée pour la production animale, cause moins de dommages au climat et nécessite moins d'eau.

Jürg Grossen trouve insensé que les paysans reçoivent des subventions à partir d'un nombre minimal de vaches ou que le marché de la viande et la publicité pour les produits carnés soient soutenus. "La Suisse ne doit pas encourager à avoir du bétail quand on en a déjà trop", dit-il. Il ne veut cependant pas interdire la consommation de viande.

Le président du PVL demande encore des droits de douane plus élevés pour les produits nuisibles au climat. Ses exigences font partie d'un papier de position du parti en 20 points qui sera publié prochainement, selon le SonntagsBlick. "Nous ne voulons pas d'une action précipitée, mais nous avons réfléchi à quoi pourraient ressembler des solutions et des réformes libérales et durables", selon M. Grossen. (ats)





 

 


...