OMC: les candidats ont jusqu'au 8 juillet pour se déclarer

jeudi, 21.05.2020

L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a annoncé un délai d'un mois pour les candidats qui souhaitent succéder à Roberto Azevedo au poste de directeur général.

Roberto Azevedo quittera son poste de directeur de l'OMC à la fin août. (Keystone)

Les candidats à la direction de l'OMC auront un mois à compter du 8 juin pour déposer leur dossier, ont décidé les 164 membres de l'organisation. Son actuel patron, Roberto Azevedo, a créé la surprise en annonçant son départ anticipé.

Les candidats, dont de nombreux observateurs pressentent qu'ils seront africains, seront ensuite invités à rencontrer les membres de l'OMC. Cette période de campagne dure habituellement trois mois, mais la démission du Brésilien Roberto Azevedo a changé la donne.

Le sixième directeur général de l'OMC a annoncé la semaine dernière qu'il quitterait ses fonctions à la fin août, un an plus tôt que prévu, pour des raisons "familiales", en plein marasme économique dû à la pandémie de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19).

Situation délicate

Cette démission a placé l'organisation dans une situation délicate, les pays ne disposant guère que de moins de trois mois pour désigner son successeur, alors qu'habituellement ce processus dure neuf mois. La procédure de désignation du chef de l'OMC n'est pas une élection, mais un mécanisme consensuel qui fonctionne par élimination.

Une "troïka", composée du président du conseil général (organe de décision suprême qui rassemble les membres de l'OMC), du président de l'organe de règlement des différends et du président de l'organe d'examen des politiques commerciales, supervise ce processus de sélection.

Le président du conseil général, en l'occurrence l'ambassadeur de Nouvelle-Zélande David Walker, sera chargé de recevoir les représentants des États pour leur demander où vont leurs préférences et tenter de déterminer quel candidat a le plus de chances de réunir un consensus.

Après cette phase de consultation, la "troïka" est chargée d'éliminer progressivement les candidats qui recueillent le moins d'adhésions. La sélection en 2013 de Roberto Azevedo, qui a succédé au Français Pascal Lamy, s'était ainsi opérée en trois étapes par éliminations successives. (ats)

Lire également:





 
 


...