Les Verts pour un coup d'accélérateur sur la politique climatique

dimanche, 26.01.2020

Les Verts veulent agir de manière ciblée sur la politique climatique et proposent une série de solutions concrètes qui profitent "à tout le monde".

"Le compte à rebours a commencé. Nous devons trouver d'ici exactement une décennie une issue à la crise climatique, à la destruction de la biodiversité, à la pollution des mers, des sols et de l'air", a déclaré la présidente Regula Rytz.

Les Verts veulent donner un coup d'accélérateur à la politique climatique. Ils ont présenté samedi lors de leur assemblée des délégués à Frauenfeld (TG) une série de solutions concrètes qui profitent "à tout le monde".

La résolution adoptée prône une protection climatique sociale. Il s'agit de toucher autant la population que l'économie et les générations futures. Les mesures concernent notamment la politique du logement et des transports ainsi que la finance, indique les Verts dans un communiqué.

Concrètement, ils proposent de mieux protéger les locataires lors de rénovations énergétiques, d'augmenter les fonds du Programme bâtiments et de renforcer les transports publics. La place financière devra elle "décarboniser" ses investissements en misant sur des technologies durables. La BNS doit montrer l'exemple.

"Le compte à rebours a commencé. Nous devons trouver d'ici exactement une décennie une issue à la crise climatique, à la destruction de la biodiversité, à la pollution des mers, des sols et de l'air", a déclaré la présidente Regula Rytz.

Malgré la nouvelle force que les Verts ont gagnée au Parlement en octobre, les forces écologistes restent minoritaires, a rappelé la candidate malheureuse au Conseil fédéral. Il s'agit donc d'agir de manière ciblée. La priorité du moment est la loi sur le CO2, actuellement débattue aux Chambres. Il faut que cette loi résiste à un éventuel référendum, a-t-elle averti.

Mais pour accélérer les réformes incluant la finance, les transports, l'habitat, l'économie, "nous avons besoin des activistes du climat", a ajouté la Bernoise. Les Verts soutiendront ainsi la manifestation pour une agriculture durable, le 22 février à Berne, et la grève nationale pour le climat, le 15 mai.

Non à l'initiative UDC de résiliation

Les délégués ont par ailleurs donné leur consigne de vote pour le 17 mai. Ils ont sans surprise recommandé le rejet de l'initiative de l'UDC et de l'ASIN pour résilier la libre-circulation des personnes avec l'UE. Aucune voix contraire ne s'est manifestée. Ce texte remet en question la voie bilatérale, ce qui freine les efforts en matière de protection climatique et nuit à la population et aux entreprises.

Ils ont en outre décidé de soutenir l'initiative populaire de l'Union syndicale suisse (USS) pour une 13e rente AVS. La faîtière syndicale devrait lancer la récolte de signatures en mars. (awp)





 
 



...