Crédit Agricole suisse change de nom

dimanche, 19.11.2017

L'entité helvétique du groupe bancaire français Crédit Agricole changera son nom lundi en Crédit Agricole Next Bank. L'établissement entend développer son réseau en Suisse.

Le Crédit agricole devient Crédit Agricole Next Bank. (Keystone)

"Le changement de nom en Crédit Agricole Next Bank marque une étape très importante dans le développement de la banque et de son histoire", souligne dans une interview au Matin Dimanche Catherine Galvez, directrice générale de Crédit Agricole Financements (Suisse) SA. "Nous avons compris que l'ancienne appellation, mettant en évidence le terme de financements, pouvait générer un certain nombre d'incompréhensions".

A l'origine, la banque était en Suisse principalement active dans l'offre de crédits hypothécaires. En 2009, elle s'est diversifiée vers un modèle de banque de détail. Quant au terme "next bank", il n'a pas uniquement pour but de faire référence aux nouvelles technologies, mais aussi de traduire la notion de proximité et de modernité, explique Mme Galvez.

30 millions d'investissements

Globalement, Crédit Agricole prévoit d'investir 30 millions de francs dans son plan stratégique, répartis entre des investissements pour des outils informatiques, de nouvelles solutions numériques et le recrutement de nouveaux collaborateurs. "Aujourd'hui, nous sommes 200 et notre volonté est d'atteindre un effectif de 250 employés vers 2023", précise la directrice.

L'établissement veut à la fois intensifier ses efforts dans le numérique, tout en développant des agences classiques. Concrètement, il entend porter de 9 à 14 le nombre d'agences physiques dans les prochaines années. Après une expérience concluante débutée en 2013 en Suisse romande, un deuxième véhicule mobile sera basé en Suisse alémanique, permettant aux clients de rencontrer un conseiller sur la route.

Crédit Agricole, présent en Suisse depuis 17 ans, entretient une relation bancaire avec 43'000 clients et a 5 milliards de francs d'encours de crédit, pour une part de marché qui oscille entre 1 et 2%. La banque espère atteindre les 100'000 clients d'ici à 2023 et se rapprocher d'une part de marché de 4%, pour une cible de clientèle estimée entre 2 et 2,5 millions de personnes.(awp)


 

 




...