Multinationales responsables:pour une régulation réaliste

dimanche, 05.01.2020

Le vice-président de SGS, Daniel Rüfenacht, plaide pour une régulation réaliste en matière de droits humains et d'atteintes à l'environnement.

Maude Bonvin

«Nous faisons partie des multinationales les plus locales», souligne le vice-président de SGS, Daniel Rüfenacht. (SGS)

Société active dans l’inspection et la certification, SGS demeure peu exposée aux risques de violations des droits humains et d’atteintes à l’environnement. Présente dans 140 pays, elle emploie 94.000 collaborateurs. «Nous faisons partie des multinationales les plus locales», souligne son...





 
 


...