Le constructeur brésilien Embraer s'allie avec Boeing

samedi, 12.01.2019

Le président Jair Bolsonaro a donné son feu vert à l'alliance du constructeur aéronautique brésilien Embraer avec l'avionneur américain Boeing.

Quatre Embraer E190 d'Helvetic Airways sont actuellement en service pour le compte de Swiss. (Keystone)

L'action du constructeur aéronautique brésilien Embraer a gagné plus de 2,5% vendredi à la Bourse de Sao Paulo après le feu vert donné par le président Jair Bolsonaro à son alliance avec l'avionneur américain Boeing.

Le titre d'Embraer s'est envolé de plus de 7 % dans la matinée à la Bourse de Sao Paulo, avant de reculer à 2,57% dans l'après-midi.

M. Bolsonaro, qui a pris ses fonctions le 1er janvier, a décidé de donner son aval à ce projet d'une valeur de 5,2 milliards de dollars lors d'une réunion avec des membres de son gouvernement, selon un communiqué de la présidence brésilienne jeudi soir.

Il avait émis encore récemment des réserves sur ce projet de fusion et ébranlé le cours de Bourse d'Embraer, fleuron de l'industrie brésilienne.

"La valorisation de l'entreprise s'est faite en fonction du feu vert du président Jair Bolsonaro, son aval était l'une des dernières étapes importantes, mais il s'agit encore d'un processus assez complexe, l'opération n'est pas encore approuvée", a déclaré Glauco Legat, analyste pour Necton.

Selon lui, les investisseurs sont revenus dans l'après-midi sur leur optimisme initial après avoir compris que la transaction serait lente et que des étapes restaient à franchir.

Il estime par ailleurs que la décision de l'agence de notation S&P annoncée dans l'après-midi de placer Embraer (actuellement en BBB) en observation négative en attendant que la fusion ait lieu, n'a eu aucune influence sur les investisseurs.

Jeudi soir, le président Bolsonaro a finalement estimé que l'accord entre les avionneurs "préservait" les intérêts et la souveraineté du pays, qui n'exercera pas son pouvoir de veto via la golden share qu'il détient dans Embraer.

Les deux constructeurs se sont félicités de cette annonce dans un communiqué conjoint. "Embraer et Boeing saluent l'accord du gouvernement du Brésil à l'association stratégique" permettant aux deux compagnies de stimuler leur développement sur "les marchés aéronautiques mondiaux".

Troisième avionneur mondial avec près de six milliards de dollars de chiffre d'affaires et 16.000 employés, Embraer, privatisé en 1994, a non seulement des gammes d'avions civils, militaires, mais également de jets d'affaires.

L'accord prévoit que Boeing prenne le contrôle des activités civiles d'Embraer pour 4,2 milliards de dollars, ce qui lui permettra de contrôler 80% du capital du nouveau groupe. Les 20% restants seront contrôlés par la compagnie brésilienne.

Cela permettra à Boeing de proposer des appareils d'une capacité pouvant aller jusqu'à 150 sièges.





 
 

...